Couvreurs-zingueurs : Edilians et Adecco lancent un dispositif de formation en alternance
- © Edilians

Couvreurs-zingueurs : Edilians et Adecco lancent un dispositif de formation en alternance

Laurent Duguet |  le 23/02/2021  |  100 % gros œuvre Artisan couvreurZinguerieArtisan toitureCouverture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % gros œuvre
Artisan couvreur
Zinguerie
Artisan toiture
Couverture
Edilians
France
Valider

L’association du leader de tuile terre cuite et de celui de l’intérim a produit une formation inédite de couvreur-zingueur afin de répondre à la pénurie de main-d’œuvre.

Tout est parti d’un constat : « Les entreprises de couverture font état de goulots d’étranglement de main-d’œuvre alors que les perspectives de carnets de commandes seront excellentes dans les années à venir, notamment grâce au marché de la rénovation ». Ivan Balazard, DRH d’Edilians, n’affirme pas sans savoir. Le leader industriel du marché de la couverture de terre cuite, avec 1 100 salariés, 14 usines de production en France et un CA de 300 M€, dispose d’un maillage suffisant pour s’avancer ainsi et constater que la filière classique de formation « n'a pas produit, au cours des dix dernières années, le nombre suffisant de personnes – des milliers – pour répondre aux besoins de la profession. »

Depuis janvier 2021, l’industriel a concrétisé un projet de formation très ambitieux avec le réseau Adecco, qui, outre l’intérim, construit des parcours de formation pour mettre des compétences à disposition de secteurs en tension : « Nous avons proposé un rapprochement à Adecco et, rapidement, avec Margaux Payeur, sa responsable grands comptes, nous avons associé nos équipes pour élaborer un parcours de formation de couvreur-zingueur, titre professionnel reconnu par l’Etat », ajoute le DRH.

Une alternance adaptée

Cette formation qualifiante en alternance est dispensée sur une durée de 12 mois et se répartit sur 462 heures au sein d’organismes tels que les Compagnons du Devoir et du Tour de France, le Greta (structures de l'éducation nationale organisant des formations pour adultes) ou l’Instep (Institut d’éducation permanente). Un complément de formation, d’une quarantaine d’heures, comprend des modules pédagogiques tels le sarking, déjà proposés par Edilians dans ses propres centres de formations. Outre ce volet technique et opérationnel, les alternants proposés se rendront 1 358 heures (soit 75 % du temps passé) dans les entreprises de couverture.

Cette collaboration entre l’industriel et le professionnel de l’intérim permet un partage des tâches : « Nous allons – avec le soutien des négoces notamment – à la rencontre des entreprises, dont une majorité sont des TPE, pour leur expliquer ce projet de formation, lever leurs doutes et leurs craintes », précise encore Ivan Balazard. De son côté Adecco sélectionne les candidats à l’alternance selon des critères précis et, déjà, 150 ont franchi cette étape en quelques semaines.

Forfait mensuel et soutien massif

Pour l’entreprise, le jeu en vaut la chandelle : il règle à Adecco, pour cette mise à disposition pendant 12 mois, un forfait mensuel HT de facturation en apprentissage, de 997 € pour les moins de 21 ans, 1 257 € pour les 21-25 ans, 2 194 € pour les 26-29 ans et 2 592 € pour les plus de 29 ans. « Pour cette démarche inédite, Edilians s’occupe du suivi des contrats, des liens avec les Opco, des inscriptions administratives, des conventions de formations ! Tout cet aspect est pris en charge pour simplifier la vie des entreprises, un peu comme si nous nous occupions des RH de nos clients », lance, enthousiaste, le directeur des ressources humaines d’Edilians.

Au terme de la formation de 12 mois, l’entreprise a la possibilité, mais pas l'obligation, de recruter la personne qu’elle a elle-même formée. Si l’entreprise n’embauche pas, Adecco peut proposer à d’autres entreprises le savoir-faire du nouvel entrant dans la profession. Pour répondre aux questions d’employeurs qui souhaiteraient accueillir des alternants, les deux partenaires ont implanté des Hotline dédiées à Beauvais, Lille, Reims, Lyon et Toulouse. Au vu des besoins, cette solution devrait rencontrer un réel succès auprès des couvreurs-zingueurs. Pour s’en assurer, Ivan Balazard insiste encore une fois à l’adresse des artisans : « Osez ! Nous vous proposons une solution clé en main sans paperasse ni engagement d’embauche. Osez ! »

Contacts formations Edilians-Adecco
Contacts formations Edilians-Adecco

Commentaires

Couvreurs-zingueurs : Edilians et Adecco lancent un dispositif de formation en alternance

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil