En direct

Coup de pouce de l’Etat à la politique de logement marseillaise

Defawe Philippe |  le 16/05/2005  |  CorseAlpes-MaritimesPyrénées-OrientalesBouches-du-RhôneAude

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corse
Alpes-Maritimes
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Aude
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Aménagement
Logement
Culture
Politique sociale
Urbanisme
Architecture
Profession
Valider

La ville de Marseille et l'Etat ont signé vendredi une "convention de financement spécifique" allouant à la cité phocéenne 10,7 millions d’euros complémentaires en faveur notamment de la politique du logement et de l'hébergement d'urgence.

"Compte tenu de l'engagement de la ville et notamment de l'action volontariste qu'elle conduit en matière sociale, l'Etat souhaite manifester en 2005 un effort de péréquation spécifique au nom de la solidarité nationale", déclare cette convention, signée par le préfet Christian Frémont pour l'Etat et le maire UMP Jean-Claude Gaudin pour Marseille.

Une enveloppe supplémentaire de 2,5 millions d’euros sera ainsi allouée pour le logement social sur 2005-2007 et une de 1,85 million d’euros sur 2005 pour les actions associatives. L'Etat a déjà engagé 18,29 millions d’euros dans le cadre du contrat de ville 2000-2006 au titre de la politique de la Ville, du logement et de l'hébergement d'urgence, rappelle la convention.
Des crédits supplémentaires de 5 millions d’euros sont également prévus pour 2005 en matière de politique culturelle, en sus d'une convention de développement culturel 2005-2007 visant un volume global d'investissements de 109 millions d’euros.
D'autres enveloppes sont prévues au titre de la politique de la santé (plus 300.000 euros pour le Samu social par exemple) et de la politique de la jeunesse (600.000 euros pour les contrats éducatifs locaux).

Repères


Marseille compte 65.000 logements sociaux pour 800.000 habitants, un taux de chômage dépassant les 40% dans certains quartiers et 25% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, note encore le texte.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil