En direct

Coup de jeune pour le logement étudiant

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 17/05/2013  |  LogementCollectivités localesTechniqueBâtimentHaute-Garonne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Collectivités locales
Technique
Bâtiment
Haute-Garonne
Haute-Savoie
Nièvre
France entière
Valider
Toulouse -

A la rentrée prochaine, le campus de Rangueil de l’université Paul-Sabatier à Toulouse (Haute-Garonne) comptera une nouvelle résidence de 100 logements. Mobilisant un investissement de 4,9 millions d’euros TTC, l’édifice en R 4 (2 830 m 2 ) a la particularité d’être composé de 50 modules 3D à ossature bois, comprenant chacun deux chambres de 18 m². Conçu à partir du procédé constructif Dhomino de l’agence d’architecture Patriarche du Bourget-du-Lac (Haute-Savoie) et de la société Sorec de Charité-sur-Loire (Nièvre), ce bâtiment est aussi le premier à énergie passive proposé par le Crous de Toulouse avec des logements conformes à la réglementation thermique RT 2012 et labellisés BBC.

Neuf et réhabilitation

Préparés et usinés depuis février par Sorec dans la Nièvre, puis acheminés au fur et à mesure à Toulouse, les modules sont en cours d’assemblage. Ils sont livrés équipés de toutes les finitions intérieures : peintures, meubles, salles de bains et kitchenettes. Les concepteurs tablent sur 45 euros de charges par an.
Gérant 8 500 logements pour 9 700 places en Midi-Pyrénées, le gestionnaire veut casser l’image misérabiliste du logement étudiant. Cela passe par des constructions neuves et de la réhabilitation. « L’objectif est de garder le même nombre de chambres mais avec des typologies allant du T1 au T3 », précise Thierry Bégué, directeur régional du Crous. Entre avril et décembre 2013, Eiffage Construction va rénover 600 chambres de Rangueil pour 13,5 millions d’euros TTC (conception : Xavier Ratynski et Jean-Pierre Charrière). Dans le cadre d’un marché de conception-réalisation, le groupement DV Construction/Atelier 13 Loupiac va débuter en 2014 la 1 re  tranche de modernisation de la cité universitaire Daniel-Faucher sur l’île du Ramier pour 5 millions TTC. Après le choix de la maîtrise d’œuvre et l’entreprise générale, suivra la modernisation des bâtiments 5 et 6 de la cité Chapou (400 chambres) en centre-ville pour un coût d’objectif de 10 millions TTC. « Nous optons pour l’entreprise générale car nous avons un délai d’intervention très court (quatre à cinq mois) pour ne pas perdre de l’occupation », note Thierry Bégué.
L’opération la plus emblématique sera la démolition-reconstruction de 609 logements de la cité de Ponsan-Bellevue à Rangueil pour 32 millions d’euros TTC. Le maître d’ouvrage a lancé un avis public à concurrence auprès de bailleurs sociaux pour porter le projet qui s’étalera jusqu’en 2017. Après remise de l’esquisse et d’une proposition de redevance, le lauréat sera désigné et bénéficiera d’une autorisation d’occupation temporaire.

PHOTO - 723515.BR.jpg
PHOTO - 723515.BR.jpg - © Damien Aspe/Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur