En direct

Coup d’envoi à la Cité musicale de l’île Seguin
La première pierre de la cité musicale a été posée le 5 juillet - © CG92/OLIVIER RAVOIRE

Coup d’envoi à la Cité musicale de l’île Seguin

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 07/07/2014  |  Second œuvreArchitectureEntreprisesRéglementationEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Second œuvre
Architecture
Entreprises
Réglementation
Europe
France entière
Hauts-de-Seine
Valider


Implantée sur la pointe aval de l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt, la Cité musicale  ouvrira ses portes en 2016 après deux ans de travaux. Conçue par Shigeru Ban associé à Jean de Gastines, elle est réalisée en partenariat public-privé par un groupement emmené par Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

« En 2016, un ensemble totalement inédit en France prendra place sur la pointe aval de l’île Seguin. A la fois exigeante et populaire, la Cité musicale rivalisera avec les grandes structures des métropoles européennes comme Londres, Hambourg ou Rome », s’est félicité Patrick Devedjian, le président du conseil général des Hauts-de-Seine, le 5 juillet, lors de la pose de la première pierre.

Perspective de la Cité musicale depuis les berges de Meudon
Perspective de la Cité musicale depuis les berges de Meudon - © © Shigeru Ban/Jean de Gastines Architectes

Sur 36 000 m2, ce « village musical » regroupera un auditorium de plus de 1 000 places, une salle de spectacles d’une capacité de 4 000 places assises (6 000 assises/debout), des locaux pour la Maîtrise des Hauts-de-Seine  (le chœur d’enfants de l’opéra de Paris) et « Insula orchestra », des espaces de répétition et d’enregistrement, un espace entreprises, des commerces et des restaurants. Le montant de l’investissement s’élève à 170 millions d’euros.

Un bâtiment de 280 m de long

Sa conception  a été confiée à l’architecte japonais Shigeru Ban, prix Pritzker 2014, associé à Jean de Gastines. « Le projet poursuit les deux axes structurants du schéma directeur de l’île établi par Jean Nouvel : l’un végétal, l’autre commercial », a décrit l’architecte français.  Le  visiteur pourra sortir sur des terrasses ou des coursives et arpenter le grand foyer de 1 000 m2 qui accueillera un bar, des boutiques en rapport avec la musique et des expositions culturelles. Un grand parvis assurera la transition entre l’île et le bâtiment, qui s’étirera sur 280 m. « L’auditorium avec sa coque en bois tressé et la grande voile de panneaux photovoltaïques qui se déplacera tout autour de lui, suivant la course du soleil, en constituera le fleuron », a ajouté Jean de Gastines.

Contrat de partenariat

Cet équipement est réalisé dans le cadre d’un contrat de partenariat, conclu le 11 juillet 2013 entre le conseil général et le groupement « Tempo Ile Seguin » composé de Bouygues Bâtiment Ile-de-France (mandataire), Sodexo, OFI Infravia et TF1. D’une durée de 27 ans à compter de la livraison, il porte sur la conception, la construction, le financement, l’exploitation et la maintenance du bâtiment.  Le contrat confie notamment à l’opérateur la mission de développer des recettes d’exploitation en développant une programmation à ses risques et périls au-delà de la programmation  du conseil général des Hauts-de-Seine. Plus de 400 manifestations par an sont prévues dont une cinquantaine proposées par le département. En contrepartie, l’opérateur reversera un montant garanti, qui viendra diminuer le coût pour la collectivité, d’un minimum de 150,8 millions d’euros sur 27 ans.
Les travaux dureront deux ans. La mise à disposition de la cité musicale est prévue en juin 2016.
Le permis de construire de la Cité musicale n’a fait l’objet d’aucun recours. Ce qui n’est pas le cas du permis de construire du projet  R4, le pôle d’art contemporain (25 000 m2) qui doit prendre place à l’autre extrémité de l’île, sur la pointe amont. «Le 3 juillet, le conseil municipal a voté un vœu de soutien à ce projet. J’espère que le recours va être retiré », a déclaré Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, selon lequel «la Cité musicale sera sublimée par la présence du  R4.».

Commentaires

Coup d’envoi à la Cité musicale de l’île Seguin

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur