En direct

Coteba reprend officiellement la maîtrise d’œuvre du tramway niçois

Defawe Philippe |  le 26/04/2006  |  Collectivités localesArchitectureRéalisationsAlpes-de-Haute-ProvenceAlpes-Maritimes

Un an jour pour jour après l’éclatement de l’affaire de corruption dans le marché de maîtrise d’œuvre infrastructure du tramway niçois, la communauté d’agglomération de Nice et Coteba viennent de signer un transfert de contrat. Coteba reprend donc officiellement, pour 18 mois, le pilotage du groupement qui associait précédemment Thalès Engineering, Ingerop, les architectes Dalibard, Jolivet et Vezzoni. « Après une période très difficile marquée par des chantiers au quotidien mal surveillés, une coordination mal assurée, des entreprises qui n’étaient plus guidées, nous attendons un chantier repris en main, des moyens supplémentaires et un respect des délais, à savoir un tramway en service à la rentrée 2007 » a expliqué le président de l’agglo, Jacques Peyrat. Coteba (700 salariés, 94 millions d’euros de CA en 2005), spécialisé dans le management et l’ingénierie de projets de bâtiment, espère avec cette reprise des activités ingénierie de Thalès acquérir de nouvelles compétences dans les transports et le tramway niçois, un chantier urbain très complexe, fait figure de véritable défi à relever. « Nous avons déjà remobilisé les équipes locales. Nous allons à présent procéder à un audit du chantier et voir comment les choses pourraient être améliorées en matière de planning, interface tramway-centre de maintenance et exécution des marchés avec les entreprises » souligne Alain Bentejac, président du directoire de Coteba.
Avec cette reprise des activités de Thalès, Coteba fait également tomber dans son escarcelle le tramway de Bordeaux, les métros du Caire et d’Athènes, les hôpitaux d’Amiens, Tours, Avignon et Metz ainsi que plusieurs projets industriels.
Rémy Mario

Jacques Peyrat : "Thales n'a pas su organiser le chantier"


Le maire de Nice a sévèrement critiqué mardi la conduite du chantier du tramway de Nice par l'entreprise Thales, jusqu'ici maître d'oeuvre.
"Les équipes du maître d'oeuvre n'ont pas toujours été à la hauteur de nos attentes. Elles n'ont pas su anticiper les difficultés, elles n'ont pas su organiser un chantier d'une telle importance en coeur de ville", a dénoncé M. Peyrat lors d'une conférence de presse consacrée au transfert du marché entre Thales et Coteba.
"On pouvait se demander s'il y avait un pilote dans l'avion", a encore remarqué le maire de Nice, listant les défaillances de l'ancien maître d'oeuvre: chantiers "mal surveillés et mal entretenus", mauvaise coordination entre les différentes phases des travaux, "absence de réactivité", "planning au jour le jour".

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur