En direct

CORSE Un type de poutre innovant pour le viaduc du Vecchio

le 14/03/1997  |  France entièreInnovationTravailGros œuvreCorse-du-Sud

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Innovation
Travail
Gros œuvre
Corse-du-Sud
Haute-Corse
Technique
Valider

En cours de réalisation sur la RN193 qui relie Ajaccio à Bastia, le pont du Vecchio, à trois travées (42,25 m de portée pour les travées de rive, 137,50 m pour la travée centrale), est doté d'une structure en arc, constituée par un caisson triangulaire de hauteur variable à intrados parabolique.

Il comporte un hourdis supérieur avec encorbellement, une membrure inférieure, de hauteur et de largeur variables paraboliquement, formant un arc tendu et des âmes ajourées en forme de triangle-rectangle reliant la table supérieure à la membrure inférieure en arc.

La structure à âmes ajourées, intermédiaire entre la structure à âme pleine et la structure en treillis, dont le but était au départ d'aérer l'ouvrage, modifie en fait son comportement et le fonctionnement structurel de l'ensemble de la poutre. L'entreprise Razel, chargée de la réalisation, a dû mettre au point une méthode de calcul inédite et développer plusieurs logiciels spécifiques.

Razel a par ailleurs simplifié le schéma des câbles de précontrainte, en en supprimant 50 % et en les remplaçant par des barres métalliques à l'intérieur des parties pleines des âmes. D'une certaine manière, ces barres de précontrainte reprennent une structure en treillis.

Autre point important, le parti pris de la qualité qui se traduit par des exigences très précises. L'objectif est de s'assurer de l'homogénéité du béton en place et de sa conformité au béton testé lors de l'épreuve de convenance, d'évaluer les propriétés rhéologiques réelles du béton en chantier. Autre objectif : vérifier les possibilités de respect des spécifications relatives aux parements. Un nuancier de gris a été défini afin d'éviter des écarts sensibles de teintes. De même, les défauts tels que bullage, nid de cailloux, ressuage, fuite de laitance, poudrage etc. sont formellement proscrits, et la peau des coffrages ne doit servir qu'une fois. Les parements de pile, également préfabriqués, seront appliqués en fin de chantier, ce qui limite le risque d'atteinte à la qualité des parements lors des travaux.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Exécution des marchés publics

Exécution des marchés publics

Date de parution : 11/2019

Voir

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur