En direct

CORSE-DU-SUD Art Ebe mise sur le bois corse

DOMINIQUE FAUX |  le 23/02/2001  |  Corse-du-SudFrance entièreArtisansRénovationBois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corse-du-Sud
France entière
Artisans
Rénovation
Bois
Haute-Corse
Immobilier
Hygiène
Travaux publics
Valider

Une entreprise artisanale réhabilite l'ébénisterie traditionnelle

Originaire de Balagne (Haute-Corse), Jacques Perettone, conjugue tradition et productivité. Cet artisan ébéniste mise en effet sur le bois local, châtaignier et chêne, mais aussi sur le pin Laricciu, très spécifique de l'île, pour développer un mobilier de type corse, qui puisse être proposé aux collectivités : « J'ai décidé de répondre à un créneau manquant sur le marché de l'ébénisterie et de renforcer notre identité à travers ce particularisme ».

Créée en juillet 1999, son entreprise Art Ebe, implantée en zone rurale à Sarrola-Carcopina, près d'Ajaccio (Corse-du-Sud), emploie 8 salariés. Avec un programme quinquennal d'investissements de 1,5 million de francs, elle dispose d'un local de 600 m2, équipé en production et en montage d'un outillage exclusivement traditionnel.

« Il n'y a pas ici de robotisation, ni de machines électroniques, car nous ne faisons jamais le même produit. Notre meilleur outil, ce sont nos mains », confie Jacques Perettone. Son entreprise travaille en étroite collaboration avec des architectes locaux pour répondre sur mesure à la demande de clients aussi bien privés qu'institutionnels : agencement personnalisé de boutiques, d'hôtels, de discothèques, rénovation d'églises ou d'appartements...

Chantier de trois mois à Porticcio

D'origine corse et marocaine, les employés d'Art Ebe puisent dans leur culture méditerranéenne un savoir faire original. « Ils façonnent le bois, font de la gravure à la main, recherchent des techniques particulières de finition. Nos décors et nos meubles font toujours référence au passé ».

L'entreprise, qui communique de façon originale avec des cartes postales en bois de cèdre, vient d'être retenue pour refaire le mobilier des 70 chambres du Sofitel de Porticcio. Un chantier de trois mois, représentant près de 600 000 francs de chiffre d'affaires (91 469 euros).

Pour cette opération, Art Ebe a mis au point un buffet-mobile innovant, une barque réfrigérée de 5 m de long pour la terrasse, ainsi qu'un paravent adaptable aux différentes longueurs des tables de bridge.

PHOTO : Art Ebe réalise du mobilier sur mesure en bois local.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur