En direct

CORREZE ET HAUTE-VIENNE Approbation des volets routiers du contrat de Plan

jean-pierre reillac |  le 24/11/2000  |  CorrèzeHaute-VienneCollectivités localesAménagementTransports

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corrèze
Haute-Vienne
Collectivités locales
Aménagement
Transports
Architecture
Valider

Budgets route à la hausse

Les conseils généraux de Corrèze et de Haute-Vienne viennent d'approuver leur participation financière au volet routier du contrat de Plan, soit respectivement 176,5 millions de francs et 193 millions de francs (26,9 et 29,4 millions d'euros).

C'est la première fois que, dans cette région, les départements cofinancent des chantiers dans le cadre du contrat de Plan, ce qui a pour effet de doper leurs budgets. Dès l'an prochain, en effet, la Haute-Vienne va dépenser 32 millions de francs de plus par an, dans le cadre de ce volet routier, et la Corrèze 75 millions pour ces cofinancements et pour son programme routes 2000 (raccordement de son réseau aux autoroutes).

Programme routes

Vont être réalisées, en Haute-Vienne, l'aménagement de la RN147, les déviations de Bellac et d'Aixe-sur-Vienne, des aménagements de sécurité sur la RN141 (621 millions de francs soit 94,66 millions d'euros), et en Corrèze pour 570,4 millions de francs, les déviations de Brive et de Larche (deuxième tranche), les aménagements de la RN89 à Ussel (voir article ci-contre), sans oublier les reliquats du précédent contrat de Plan avec les chantiers d'Ussel et de Larche (première tranche de la déviation).

Récupérer ou non la TVA

Jean-Pierre Dupont, le président du conseil général de Corrèze ne décolère pas de s'être vu refuser la maîtrise d'ouvrage de la déviation de Brive, ce qui aurait permis aux collectivités concernées de ne pas financer la TVA, soit une somme de 57,3 millions de francs (8,73 millions d'euros). Ce dispositif est accordé à la Haute-Vienne qui récupère plus de 50 millions de francs pour la déviation d'Aixe-sur-Vienne, appelée « prolongement de la RD2000 jusqu'à Aixe-sur-Vienne ». « Discrimination scandaleuse », pour Jean-Pierre Dupont, qui voudrait un engagement précis de l'Etat sur le calendrier des travaux, en particulier pour la déviation de Brive.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur