En direct

Corrèze Déviation possible pour l'A89

jean-pierre reillac |  le 23/10/1998  |  CorrèzeFrance Collectivités localesTransportsHaute-Vienne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corrèze
France
Collectivités locales
Transports
Haute-Vienne
Dordogne
Valider

-Un problème lié à la nature du sol pourrait modifier le tracé entre Tulle et Brive.

Le tracé de l'A89, tel qu'il a été prévu, se heurte à un problème technique de taille dans sa section Tulle-Brive. Au lieu-dit les Saulières, l'A89 doit traverser une zone meuble et humide. Afin de trouver un sol suffisamment résistant pour supporter une autoroute, il faut creuser une tranchée de 50 m de profondeur sur 1 km de long, ou percer un tunnel sous la zone humide...Autoroutes du Sud de la France, le concessionnaire, vient d'annoncer qu'elle entamait des études pour se prononcer sur la solution technique la plus appropriée, et sur son coût. On sera fixé au cours du premier semestre 1999. Mais pour réaliser l'ouvrage nécessaire, il faudra compter un à deux ans, ce qui risque de décaler d'autant la mise en service.

Pour rester dans l'enveloppe impartie au départ, l'idée d'une déviation est avancée pour relier l'A89 et l'A20, au nord de Brive, de manière à assurer la continuité autoroutière.

La déviation passerait sur la D9, entre Saint-Germain-les-Vergnes et Saint-Pardoux-l'Ortigier, pour permettre au trafic d'emprunter l'A20 à quelques kilomètres au nord de Brive, et jusqu'au sud de la ville, où un échangeur permet le croisement des deux autoroutes.

Reste à trouver le financement pour ce barreau à deux fois deux voies évoqué par le président d'ASF, Bernard Val. Cette route départementale 9 fait partie de celles que le conseil général de la Corrèze souhaite aménager dans le cadre de son programme d'accès aux autoroutes.

Affaire à suivre, d'autant plus que l'imprévu des Saulières renvoie à un choix d'intersection de l'A20 et de l'A89 entre Brive et Uzerche qui avait été abandonné, même s'il avait l'avantage de mieux drainer le trafic du bassin d'emploi de Limoges, et de toute une zone aux confins de la Dordogne, la Haute-Vienne et la Corrèze.

TRACE : de la déviation pour relier l'A89 et l'A20 par la D9 La déviation par la D9 coûterait moins cher que le creusement d'un tunnel. Reste à trouver le financement.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil