En direct

Coronavirus : le BTP anticipe le ralentissement économique
Le coronavirus pourrait bloquer l'activité économique - © vchalup - stock.adobe.com

Coronavirus : le BTP anticipe le ralentissement économique

A.P |  le 26/02/2020  |  Santé-sécurité BTPSantéFrance FFBArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé-sécurité BTP
Santé
France
FFB
Entreprises
Artisans
100 % gros œuvre
100 % second œuvre
100 % eau et énergie
Coronavirus
Valider

La FFB d'une part et les entreprises importatrices de matériels de BTP d'autre part ont demandé respectivement au gouvernement de faciliter le chômage partiel et de reconnaître un cas de force majeur pour d'éventuels retards de livraisons. De son côté, la FNTP collecte les premières remontées de terrain et étudie les tenants et les aboutissants juridiques de telles demandes.

La paralysie économique due à l'expansion du Coronavirus, observée en Chine et déjà visible en Italie, inquiète.

Et elle pousse le BTP à se mobiliser, alors que des premiers cas ont été détectés en France.

Ainsi, dans la matinée, un tweet de la Fédération française du bâtiment, a appelé la ministre du Travail à d'ores et déjà anticiper un recours facilité au chômage partiel en cas d'arrêt des chantiers.

De son côté, la FNTP dont les membres commencent à faire remonter des interrogations notamment concernant la livraison de matériels en provenance d'Asie et d'éventuels retards sur les chantiers, se penche sur les tenants et les aboutissants juridiques du recours au chômage partiel et du cas de force majeure. La fédération des travaux publics devrait communiquer rapidement sur le sujet, a-t-elle indiqué au Moniteur.

Cellule de crise

Justement les importateurs de matériels de BTP, au sein de la fédération Ficime, qui réunit les entreprises importatrices de la mécanique et de l'électronique en France, ont demandé au gouvernement qu'il reconnaisse un "cas de force majeure"- événement à la fois imprévisible, insurmontable et échappant au contrôle des personnes concernées (catastrophe naturelle, événement climatique exceptionnel...) - face aux conséquences de l'épidémie de Covid-19.

La Ficime a mis en place une cellule de crise et a mis à disposition de ses adhérents une lettre type pour sensibiliser leurs clients sur l'impact du Covid-19 en matière de risques de retard de livraisons.

"Ces actions traduisent notre inquiétude et celle de nos adhérents sur les conséquences à court et moyen terme que cette crise est susceptible d'avoir tant sur les risques de pénalités de retard que de pertes de chiffre d'affaires significatives",  a expliqué la Ficime dans un communiqué.

Commentaires

Coronavirus : le BTP anticipe le ralentissement économique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur