En direct

Coronavirus : la vie en agence
O-S Architectes. De gauche droite : Vincent Baur, Guillaume Colboc et Gaël le Nouëne - © Milena Chessa/Le Moniteur

Coronavirus : la vie en agence

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 17/03/2020  |  ProfessionGrand Paris - Ile-de-FranceHéraultCoronavirusLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Profession
Grand Paris - Ile-de-France
Hérault
Coronavirus
Loire-Atlantique
Confinement
Valider

Sommaire du dossier

  1. «Si nous reprenons les chantiers, nous serons moins performants», Laure Carladous, DG de Spada Construction
  2. «Le guide des bonnes pratiques ne réglera pas tout», Pierre Schaeffer, président de la fédération du BTP de Moselle
  3. "Nous paierons nos entreprises dans les meilleurs délais", Nordine Hachemi, Pdg de Kaufman & Broad
  4. «Nous attendons impatiemment les directives», Dominique Soyer, directeur général de Maisons & Cités
  5. "Les clients ne veulent plus nous recevoir!", Bastien Danni, gérant de ViaRéno (Bouloc, 31)
  6. «90 % de nos clients ont suspendu leur activité», Frédéric Bossy de Jouvin Carrelage
  7. "C'est toute une chaîne qui doit reprendre", Arnaud Castillon, président de Castillon TP (Saint-Palais, 64)
  8. "Nous pouvons contribuer à la construction d'hébergements pour les soignants et les malades", Yoann Choin-Joubert, Groupe Réalités
  9. «L’arrêt des chantiers routiers est généralisé en France», Franck Fournols, directeur général de France Rabotage
  10. «Une très grande solidarité au sein des équipes», Damien Patriarche, DG de Patriarche
  11. "Une dizaine de salariés ont accepté d‘être sur des chantiers où ils seront en binôme sans aucun autre corps d’état présent", Edouard Dejoie
  12. Vosgelis prend des nouvelles de ses locataires seniors
  13. « On a reçu un tir double avec le coronavirus et le report des élections municipales », Valentine Guichardaz-Versini, architecte
  14. « Nous travaillons déjà sur les scénarios de reprise d’activité », Alexandre Marchetta, directeur général de Mecalac
  15. « Les paiements des prestations avant crise seront assurés », Clarisse Mazoyer, présidente de l’Oppic
  16. «Des conséquences difficiles à évaluer», Thibaud Babled, architecte
  17. "90 % de nos effectifs seront au chômage partiel à partir du 27 mars", Patrick Vandromme, P-DG d'Hexaom
  18. Sylvain Fornes, artisan, ferme son entreprise et explique pourquoi
  19. «50 % des chantiers sont gelés», Francis Stéphan, directeur général de Domofrance
  20. Coronavirus : comment Spie batignolles fait face à la crise
  21. Coronavirus : la vie en agence
  22. «Un gros creux à craindre au second semestre», Georges Metzger, président de GCM
  23. «C’est ubuesque, on nous prend pour des chiens», Christian Surget, président de la FRTP Nouvelle-Aquitaine
  24. «Veiller à la santé et au bien-être de nos collaborateurs » Vincent Roux, DG de Richez Associés
  25. "A ce jour, aucune opération n’est abandonnée", Viguier Architecture Urbanisme Paysage

Face à une situation qui évolue d'heure en heure, les professionnels s’adaptent. Témoignages…

«Pour les chantiers en cours, il faut distinguer selon la taille de l’opération, le type de chantier et la phase d’avancement, souligne Laure Saunier, architecte, à la tête d’une petite agence, LS Architectures. Tout dépend du nombre de personnes qui interviennent en même temps. En phase gros œuvre ce n’est pas comparable à un chantier en phase second œuvre, en corps d’états séparés, ou de nombreuses entreprises, avec des équipes différentes, interviennent en même temps! Un chantier de maison individuelle n’est pas comparable à un chantier de 80 logements où les ouvriers s’agglutinent dans le réfectoire et les sanitaires. Faute de pouvoir me déplacer entre Paris et mon antenne à Béziers, j’ai annulé les réunions de chantiers. Pour le pôle jeunesse de Valras-Plage (Hérault), le chantier commence en désamiantage/démolitions. L’entreprise souhaite continuer à intervenir… A condition d’avoir du personnel disponible!»

Chez Laure Planchais, paysagiste (Grand prix national du Paysage en 2012), le télétravail «on a déjà expérimenté pendant les grèves, donc pas de souci de ce côté-là, et ce matin-même nous nous sommes organisés pour l’hypothèse d’un confinement total». Tout le matériel a été désinfecté «avant l’arrivée des troupes» et chacun reste à distance de deux mètres minimum les uns des autres. «Je reçois des mails des maîtres d’ouvrages et des partenaires me signalant l’arrêt des chantiers, et le recours au télétravail et à la visio-conférence tant que la situation le permet. Côté trésorerie, on a fait le point des arrêts en cours et à venir, des petites urgences du moment… Pour l’instant ça devrait aller. Il faut dire qu’à quatre, avec une équipe habituée à travailler avec de l’autonomie, de l’esprit d’initiative et de la responsabilité c’est beaucoup plus souple qu’une structure plus importante et pyramidale!»

Sylvanie Grée est paysagiste-urbaniste, associée de l’agence D’ici Là Paysages, qui compte deux agences à Paris et à Nantes, et une vingtaine de collaborateurs : «Vendredi 13 mars, les consignes étaient : pas de réunions de chantiers en salle et échanges extérieurs uniquement ; télétravail et travail en agence en effectif réduit. Le week-end qui a suivi, nous avons demandé à nos collaborateurs de ne plus se déplacer et télétravail pour tout le monde. Et en une journée, tous les chantiers ont fermé, soit par anticipation du maître d’ouvrage, soit à l'initiative des entreprises qui craignaient de gros soucis d'approvisionnement. Entre Paris et Nantes, ce sont 14 chantiers qui ont fermé dans une journée apocalyptique, le 16 mars, mais avec un grand sens des responsabilités tant de nos entreprises que de nos maîtres d'ouvrage. Les conséquences, pour une structure comme la nôtre, seront énormes. Et doublées du report du second tour des élections municipales qui va retarder les arbitrages des études. Le passage à du chômage partiel semble inévitable.»

"Après une semaine de gel hydroalcoolique, notre dernier salarié vient d'emporter son ordinateur chez lui après un dernier déjeuner d'agence en petit comité - et à un mètre les uns des autres! - pour s'organiser, raconte l'architecte Lucie Niney (NeM/Niney et Marca Architectes)... Arrêt de travail pour tous les parents, télétravail pour les autres jusqu'à fin mars, puis chômage partiel pour tout le monde probablement, les chantiers sont arrêtés et les projets ralentis..."

« O-S est en mode pause » assure Gaël Le Nouëne, architecte associé d’Ateliers O-S Architectes aux côtés de Vincent Baur et Guillaume Colboc. « Nous avons décidé, dès le passage au stade 3, de renvoyer tous nos salariés chez eux, tout en conservant l’activité. Nous rebondissons sur cette situation inédite pour expérimenter le télétravail généralisé. Il a fallu improviser avec les outils dont nous disposons et les contraintes de chaque salarié. Les équipes sont désormais organisées pour répondre à distance, mais à ce jour nous attendons que les maîtres d’ouvrages ou les entreprises se prononcent. Comment faire avancer un chantier sans y tenir sur place une réunion? Comment développer un projet sans échéances? La situation actuelle peut porter un coup dur aux petites et moyennes agences comme la nôtre. Ce qui est à redouter le plus, c'est une reprise chaotique, en espérant que le recul que peut offrir cette crise sanitaire à notre société hyper-connectée puisse remettre du sens dans nos actions et nos modes de vie. »

Commentaires

Coronavirus : la vie en agence

Votre e-mail ne sera pas publié

AGHL

18/03/2020 15h:26

Je rejoins la conclusion d’ateliers OS Architectes sur la leçon de vie à retenir face à cette « crise ».

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur