En direct

COP 21 : Bruxelles en ordre de marche
La COP21 aura lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre - © © DR

COP 21 : Bruxelles en ordre de marche

Correspondant permanent à Bruxelles |  le 11/02/2015  |  SantéRéglementationTechniqueInternationalEurope

La Commission européenne va sortir l’artillerie lourde, cette année, pour faire de la COP21 de Paris un succès. Le plan d’action européen en matière de « diplomatie climatique » prévoit d’utiliser tous les canaux possibles pour mettre un maximum de pression directe et indirecte sur les capitales du monde entier. On n’a pas fini d’entendre parler du climat cette année, et pas qu’en France.

La Commission européenne a annoncé qu’elle publiera sa « contribution intentionnelle déterminée au niveau national » (INDC, en anglais, pour Intended Nationally Determined Contribution) en même temps que sa vision stratégique pour l’Union énergétique le 25 février prochain. L’UE fera pression sur les autres grands émetteurs de gaz à effet de serre (GES) mondiaux pour qu’ils publient également leur INDC avant la date-butoir de mars 2015 « ou tout au plus en juin » .

Ces contributions seront examinées à Bonn, lors des traditionnelles réunions du mois de juin. Et là aussi, l’UE fera en sorte de « maintenir et construire les alliances avec les principaux acteurs et influenceurs au sein du débat en cours sur le changement climatique ». En fait, toute l’année, l’UE va faire mettre la question climatique à l’ordre du jour des sommets avec les pays tiers : UE-Chine, UE-Amérique latine et Caraïbes, Sommet Brésil-Royaume-Uni.

Le G7 en juin et le G20 en novembre, seront autant d’occasions d’aborder la question climatique avec les grandes nations. En septembre, les ministres des Affaires étrangères européens comptent agir de concert avec la vice-présidente Federica Mogherini (chargée des relations extérieures) au Forum des Grandes Économies (Major Economies Forum) sur l’énergie et le climat.

Prosélytisme forcené

Les ministres des Affaires étrangères européens ont donné leur aval à ce plan le 19 janvier dernier car au coeur de la « stratégie diplomatique européenne », se trouve l’utilisation du formidable réseau diplomatique européen à travers le monde. Ainsi, les diplomates européens présents au sein des délégations de l’UE à travers le monde et les diplomates des pays membres vont-ils joindre leurs efforts pour saisir toutes les occasions possibles de parler du climat et d’échanger des informations sur le sujet. Ils seront aidés par le « Réseau de Diplomatie Verte » (Green Diplomacy Network) de l’UE, composé de fonctionnaires experts en environnement dans les ministères des Affaires Étrangères des Vingt-huit.

En juin, on aura droit à une « journée d’action sur le climat » à Bruxelles et dans les pays européens, menée par les ministres des Affaires étrangères et les ambassades, pour mettre en exergue l’action des délégations diplomatiques dans les pays tiers et montrer ce que l’Europe fait pour sauver le climat mondial, ainsi que l’importance du résultat de la COP21 à Paris « pour la paix et la prospérité ». Les journalistes locaux seront dûment sollicités pour participer à l’effort international de relations publiques sur le climat. On ne devrait pas tellement entendre les climato-sceptiques, cette année.

Et la dernière ligne droite

La pression va monter au fur et à mesure qu’on se rapproche de la COP21 à Paris. Tout au long du second semestre de l’année, l’UE doit clamer haut et fort ses efforts et la solidarité dont elle fait preuve à l’égard des pays en développement (Afrique, États insulaires, pays les moins avancés, G77). Il s’agira ici de répondre aux demandes de financement climatique mais aussi « d’illustrer la valeur du multilatéralisme ». Là aussi, les délégations diplomatiques de l’UE dans les pays concernés sont invitées à « fournir des histoires locales pour montrer l’impact sur la vie des gens et comment y faire face ».

La campagne de l’Année européenne du Développement 2015 sera le principal vecteur de communication avec les pays en développement sur la question climatique. L’idée est d’envoyer un message simple pour s’assurer le soutien de ces pays pendant la COP21 : « l’UE est aux côtés de ses partenaires et soutient leurs efforts pour faire face au changement climatique ». Dès octobre, il s’agira de « rassembler les connaissances sur le soutien financier des autres parties » [les pays industrialisés non-européens, ndlr] : ce sera le temps de la moisson. En septembre/octobre, à « 100 jours de Paris », le compte à rebours va commencer et l’UE compte « instiller l’élan final » . Et c’est là que les « avocats du climat » célèbres tels Leonardo di Caprio, Pharrell Williams, Al Gore et même le Pape François vont certainement battre le rappel pour qu’on parle de climat jusqu’à la nausée. Aucune célébrité européenne n’est pour l’heure citée dans le document stratégique européen. Y a-t-il des volontaires ?

Les grands rendez-vous européens en 2015

- Réunion préparatoire de la COP21 à Genève, du 8 au 13 février

- Réunion préparatoire de la COP21 à Bonn du 1er au 11 juin

- Sommet UE-Chine à Bruxelles en juin (à confirmer)

- Journée d’action européenne sur le climat en juin

- Sommet du G7 les 7 et 8 juin au château d’Elmau (Allemagne)

- Sommet UE-Amérique latine et Caraïbes (CELAC) les 10 et 11 juin à Bruxelles

- Sommet du G20 les 15 et 16 novembre à Antalya (Turquie)

- Forum des Grandes Économies (Major Economies Forum) sur l’énergie et le climat

- COP21 à Paris du 30 novembre au 11 décembre

Commentaires

COP 21 : Bruxelles en ordre de marche

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat - 2018

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat - 2018

Date de parution : 06/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur