En direct

Coopération renforcée avec l'Espagne après les inondations dans les Pyrénées
Travaux routiers réalisés par le conseil général des Hautes-Pyrénées cet hiver. - © © CG 65

Coopération renforcée avec l'Espagne après les inondations dans les Pyrénées

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 17/06/2014  |  SantéTechniqueEnvironnementHautes-PyrénéesTarn-et-Garonne

Un an après les inondations qui ont frappé le sud de la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées, Henri-Michel Comet, préfet de région Midi-Pyrénées et du département de la Haute-Garonne a fait un bilan des réparations engagées. Plus de 9 millions d'euros ont été mobilisés par l'Etat et l'Agence de l'eau Adour-Garonne.


Quelques heures avant son départ pour les Pays de la Loire où il est nommé préfet de région, Henri-Michel Comet, préfet de région Midi-Pyrénées et du département de la Haute-Garonne, a voulu faire, le 17 juin, un point sur l'action de l'Etat menée pour réparer les dégâts provoqués par les inondations qui ont touché, un an plus tôt, le sud de la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées.
Compte-tenu de compétences en sécurité réservées au préfet de département, Henri-Michel Comet ne s'est exprimé que pour la Haute-Garonne, touchée dans sa partie sud par des inondations d'une ampleur exceptionnelle de l'ordre de la crue centenale.

Enlèvement des embâcles et atterissements

En un an, plus de 9 millions d'euros ont été engagés par l'Etat et l'Agence de l'eau Adour-Garonne pour enlever embâcles et atterissements dans les cours d'eau, ainsi que pour réaliser des travaux de mise en conformité des barrages. A ce titre, sont programmés au cours du dernier trimestre 2014 l'entretien et le curage des barrages de Castelvieilh, de l'One et de Lège. Sur le barrage du plan d'Arem, ouvrage concédé à EDF, un groupe de travail va être constitué avec l'Etat, l'Agence de l'eau Adour-Garonne, EDF, l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) pour envisager, après des travaux d'urgence, un curage plus conséquent pour limiter l'impact des éclusées espagnoles.
Après avoir enlevé 5 000 tonnes d'embâcles dans la Garonne en amont de Montréjeau, l'Etat prépare pour cet automne une nouvelle série de travaux, en aval jusqu'à la frontière avec le Tarn-et-Garonne.

150 chantiers

Au niveau des travaux réalisés par les collectivités, la mission interministérielle d'évaluation des dommages causés aux biens non assurables des collectivités a recensé dans la Haute-Garonne plus de 150 chantiers pour un montant de travaux de 10 millions d'euros. Pour ces travaux concernant des interventions dans des rivières ne relevant pas du domaine public fluvial, les bâtiments et équipements communaux, la voirie communale et départementale, l'Etat est intervenu avec des subventions à hauteur de 40 %. Avec les aides du conseil régional de Midi-Pyrénées, du conseil général de la Haute-Garonne et de l'Agence Adour-Garonne, le taux de subvention est monté à 80 %.

Coopération renforcée avec l'Espagne

En parallèle de ce soutien, l'Etat a revu son système de prévision des crues en élargissant le périmètre à la commune de Saint-Beat. L'ampleur des inondations a aussi conduit à renforcer la coopération avec l'Espagne par l'implantation et la sécurisation de pluviomètres supplémentaires sur les secteurs montagneux de la Garonne et des Nestes. Cette coopération renforcée passe aussi par des rencontres bilatérales visant à améliorer l'échange de données lors des épisodes de crues et par la signature d'une convention entre les deux pays pour définir un plan général d'urgence frontalier. L'enjeu consiste aussi à imaginer une politique commune d'intervention dans les lits de rivière, l'Etat français privilégiant une gestion douce pour un libre écoulement des cours d'eau.
La nécessité d'une gouvernance structurée du bassin versant de la Garonne et de ses affluents est l'autre enseignement tirée des inondations du 18 juin 2013. « Une étude réalisée par l'Etat a fait ressortir la nécessité d'une gestion intégrée et collective des cours d'eau, d'autant que les intecommunalités se verront confier à partir du 1er janvier 2016 la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations.

L'Etat a affecté à la Haute-Garonne 7,5 millions d'euros d'aides, dont 4 millions au titre des dégâts causés aux biens des communes. Cela est sans commune mesure avec les travaux à réaliser dans les Hautes-Pyrénées où doivent être réalisés 37 millions d'euros de travaux en rivière, contre 5 millions en Haute-Garonne

Commentaires

Coopération renforcée avec l'Espagne après les inondations dans les Pyrénées

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX