En direct

Conversation intelligible dans un hall ouvert

BERNARD REINTEAU, ELISABETH GILLION, REMY MARIO, CLAUDE MANDRAUT, MARIE-ODILE MIZIER |  le 30/10/1998  |  BoisEnvironnementArchitectureArchitecture intérieureHygiène

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bois
Environnement
Architecture
Architecture intérieure
Hygiène
Santé
Immobilier
Technique
Valider

L'emploi de panneaux en bois permet d'absorber les sons tout en améliorant l'esthétique du local.

Dans l'accueil du siège de la Télémécanique à Rueil-Malmaison cohabitent le comptoir d'accueil, le standard et des espaces de rendez-vous. Dans ce volume carré de 10 m de côté et de 4 m de hauteur, l'aménagement intérieur devait répondre à des règles exigeantes. « Les problèmes acoustiques sont ici de diverses natures », souligne Erik Morvan, architecte designer du lieu. « La hauteur sous plafond est importante, et nous sommes gênés par des bruits d'environnement et relationnels importants. » Pour Alain Tisseyre, acousticien, il s'agit d'un cas traditionnel en milieu tertiaire. « Nous devions apporter une réponse à une double contrainte, explique-t-il : que l'espace ne soit pas trop sourd pour permettre des interventions publiques sans recourir à une sonorisation, et qu'il soit suffisamment absorbant pour éviter l'effet cocktail. Le tout en respectant les règles esthétiques. »

La solution technique repose sur l'emploi de matériaux absorbants à surface fermée. Les murs sont recouverts de dalles Imagio de Wilhelmi de 90 cm de côté, fixées avec des crochets permettant un dévêtissement facile. Il s'agit de panneaux de bois aggloméré de basse densité (7 kg/m2) d'une épaisseur de 18 mm et traités à coeur pour atteindre un classement au feu M1. Ils sont recouverts d'un voile de polyester et d'acétate imprimé et traité par frappage pour imiter le veinage bois.

La solution esthétique

Le plafond est traité avec des dalles de basse densité FWA Akustaplan. La particularité de ce matériau tient à son rendu sans joint. Les panneaux de 1 700 x 600 mm sont collés avec des rainures et languettes et fixés sur ossature.

Les liaisons sont poncées et, après séchage de la colle durant deux jours, la surface est recouverte d'un enduit acoustique en phase aqueuse. Ce revêtement du sol et du plafond confère à cet espace un temps de réverbération de l'ordre de une seconde, avec un coefficient alpha-s moyen de 0,72.

PHOTO : Entièrement traité avec des panneaux de bois de basse densité, la hall d'accueil de la Télémécanique présente un coefficient d'absorption moyen qui permet les réunions publiques et les conversations discrètes.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur