En direct

Biodiversité, passoires thermiques,
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée en avril 2019. - © Ludovic MARIN / AFP

Biodiversité, passoires thermiques, "bétonisation" : Emmanuel Macron répond à la Convention citoyenne pour le climat

Lise Lévèque avec AFP |  le 29/06/2020  |  Emmanuel MacronRénovation énergétique Passoire thermiqueCentre commercialTransition écologique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Emmanuel Macron
Rénovation énergétique
Passoire thermique
Centre commercial
Transition écologique
France
Vie du BTP
Urbanisme commercial
Droit de la construction
Valider

Moratoire sur les nouvelles zones commerciales, passoires thermiques… Le président de la République a répondu ce 29 juin aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Il a notamment annoncé un fonds pour la conversion écologique dont profitera le bâtiment.

« Le temps est à l'action », a déclaré lundi Emmanuel Macron en endossant quasiment toutes les propositions des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat qu'il a reçus à l'Elysée, au lendemain du large succès aux municipales des écologistes.

« On doit remettre l'ambition écologique au cœur du modèle productif », a affirmé le chef de l'Etat face à ces 150 Français rassemblés dans le parc verdoyant du palais présidentiel. Il a notamment annoncé que 15 Mds€ supplémentaires seraient injectés sur deux ans pour la conversion écologique. Ce fonds sera mis en place dans le plan de relance, attendu à la rentrée, pour « investir dans les transports propres, rénover nos bâtiments » et « inventer les industries de demain ».

Pas d'interdiction des passoires thermiques

Dans son discours, le chef de l'Etat est également revenu sur l’interdiction des passoires thermiques voulue par la Convention citoyenne pour le climat. « Les interdire, c'est mettre des ménages qui sont dans une situation déjà compliquée dans une situation impossible, réduire l'offre de logements et donc accroître le mal-logement dans notre pays », a-t-il tempéré. « La solution, c'est d'investir davantage pour transformer plus vite le parc de logements et accompagner les ménages les plus modestes. »

Moratoire sur les nouvelles zones commerciales

Le principe d'un moratoire sur les nouvelles zones commerciales dans la périphérie des villes pour stopper « la bétonisation » a quant à lui été retenu. « Arrêter la bétonisation, c'est un projet pour rendre notre pays plus humain, au fond plus beau », a-t-il déclaré.

Emmanuel Macron s'est engagé à transmettre au gouvernement ou au parlement, « la totalité » des 149 propositions de la CCC, « à l'exception de trois d'entre elles ». Ont ainsi été rejetées par l’exécutif : la taxe de 4% sur les dividendes, la limitation de vitesse à 110 km/h sur les autoroutes, et l'inscription dans la Constitution de la défense de l'environnement comme valeur de la République française « au-dessus des autres valeurs ».

Un projet de loi spécifique en septembre

Certaines propositions seront décidées dès la fin juillet, d'autres intégrées au plan de relance présenté « à la fin de l'été », mais la plupart feront l'objet d'un projet de loi spécifique multi-mesures en septembre, a-t-il précisé.

Emmanuel Macron s'est enfin dit « prêt » à soumettre à des référendums dès 2021 certaines propositions, notamment pour modifier la Constitution afin d'y « introduire les notions de biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique ».

Commentaires

Biodiversité, passoires thermiques, "bétonisation" : Emmanuel Macron répond à la Convention citoyenne pour le climat

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur