En direct

Convention citoyenne : des promesses, toujours des promesses
Julie Nicolas, cheffe du service "Technique" à la rédaction du Moniteur. - © © Bruno Levy/LE MONITEUR
Chronique

Convention citoyenne : des promesses, toujours des promesses

 Julie Nicolas |  le 22/06/2020  |  Rénovation énergétique Rénovation thermiqueClimatFrance Transition écologique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Rénovation énergétique
Rénovation thermique
Climat
France
Technique
Transition écologique
Valider

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat viennent de rendre leur rapport. S'agit-il encore de gagner du temps ?

La montagne aurait-elle accouché d’une souris ? Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat viennent de rendre leur épais rapport au président de la République. Parmi les nombreuses mesures préconisées, celles relatives à la rénovation laissent pantois.

Il s’agit de rendre obligatoire la rénovation énergétique globale des bâtiments d’ici à 2040, de contraindre les propriétaires occupants et les bailleurs à rénover de manière globale, d’imposer le changement de chaudières au fioul et à charbon d’ici à 2030, de déployer un réseau harmonisé de guichets uniques, de former les professionnels du bâtiment et de mettre en place un système progressif d’aide à rénovation, sous forme de prêts et de subventions.

Bref, neuf mois pour aboutir non seulement à un diagnostic connu des professionnels, mais aussi à des mesures qui existent déjà. Si l’on peut se réjouir que ces 150 citoyens tirés au sort parviennent aux mêmes conclusions que les professionnels du secteur, il est difficile de ne pas s’interroger sur la pertinence de cet exercice de démocratie participative à grande échelle.

Ne s’agit-il pas une fois de plus d’une manœuvre dilatoire pour éviter de prendre le problème à bras le corps ? Cela fait plus de 10 ans que le Plan bâtiment durable dresse le même constat et propose des mesures pragmatiques pour rénover efficacement les bâtiments. Pour le logement, les professionnels sont formés, labélisés et savent guider les particuliers vers des bouquets de travaux adaptés. Pour le tertiaire, le décret du même nom impose des réductions drastiques des consommations dès 1000 m² de surface utile. Tout est prêt, il ne manque plus que l’impulsion (la volonté ?) politique.

Cessons de tourner autour du pot, car dès l’hiver prochain, nos centrales nucléaires ne seront peut-être pas en capacité de fournir toute l’électricité nécessaire au chauffage de nos bâtiments. Plus de dix ans de réflexion sont largement suffisants, place à l’action.

Commentaires

Convention citoyenne : des promesses, toujours des promesses

Votre e-mail ne sera pas publié

Chloe

26/06/2020 18h:19

Mais est-ce à la Convention Citoyenne qu'il faut adresser ces reproches, ou aux politiques qui entendent légitimer/déligitimer les propositions, gagner du temps, ou que sais-je, mais surtout sont incapables de prendre une quelconque décision, alors que comme vous le soulignez, ces diagnostiques sont posés depuis plus d'une décennie ?! N'êtes-vous pas vous-même constitués en lobbies ?! Appuyez donc la CCC, pour que ces mesures soient enfin prises en compte !

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur