En direct

Contre les effractions : un nouveau système de cloisons et doublages en plaques de plâtre
Mise en oeuvre simple et rapide - © © Placoplatre

Contre les effractions : un nouveau système de cloisons et doublages en plaques de plâtre

FV |  le 05/01/2010  |  Technique

Pour les bâtiments à hauts risques, Placoplatre lance un système de cloisons et doublages en plaques de plâtre, qui apporte une résistance à l'effraction. Une solution testée et validée par le Centre National de Prévention et de Protection.

Une porte haute performance contre l'effraction ne servira pas à grand-chose si les murs offrent une résistance inférieure. Partant du constat que les cambrioleurs s'attaquent de plus en plus aux parois pour s'introduire par effraction dans des locaux, plutôt qu'à la porte, la protection contre l'effraction doit être étudiée de façon globale, et ainsi privilégier des systèmes avec des parois présentant de grandes performances. La solution de Placoplatre, baptisée Securistil®, est une réponse aux exigences des bâtiments nécessitant une protection renforcée, comme les banques, les bureaux et certains logements.
Elle se compose d'un bac métallique à haute résistance qui joue le rôle d'élément retardateur d'effraction sur lequel sont fixées des plaques de plâtre de 25 mm d'épaisseur (Placo® Duo'Tech 25 ou Placoplatre® BA 25). Ce système, qui permet de réaliser des doublages et des cloisons jusqu'à des hauteurs de 6,5 m, a été testé par le Centre National de Prévention et de Protection (1). Il répond aux exigences des normes européennes et françaises classant les niveaux de résistance à l'effraction (2). Ainsi, selon le nombre de bacs acier posés dans l'ouvrage, le système Securistil® apporte une résistance à l'effraction de 3 minutes (Niveau 2 européen) pour 1 bac avec une cloison d'épaisseur 90 mm, de 5 minutes (Niveau BP1 français) pour 2 bacs avec une cloison d'épaisseur 90 mm minimum et de 10 minutes (Niveau 3 européen et BP2 français) pour 4 bacs avec une cloison séparative d'épaisseur 160 mm minimum. Des durées vraiment dissuasives, les temps moyens estimés d'une effraction étant de 3 minutes et de 20 minutes pour un cambriolage.
Par rapport à des doublages et cloisons traditionnelles, l'efficacité de la résistance à l'effraction du système tient tout particulièrement à l'épaisseur et au nombre de bacs en acier haute résistance installés.

Rapidité et simplicité de mise en oeuvre

Après la pose des rails et des cornières renforcées, pré-percés pour faciliter leur fixation, les bacs Securistil® se substituent simplement à l'ossature classique.
Les plaques Placoplatre® sont ensuite posées verticalement directement de
chaque côté du bac (cloisons distributives) ou sur chaque bac de part et d'autre
de la cloison (cloisons séparatives).
Le nombre de bacs Securistil®, le type de parements 25 mm et l'épaisseur de l'isolant sont adaptés selon la performance de résistance à l'effraction et l'isolation acoustique visées.
Le creux d'ondes du bac métallique permet, par ailleurs, d'intégrer directement les boîtiers électriques.


(1) Rapport d'essai MD 09 00 82 du CNPP
(2) Norme Française règle technique T64 (marque A2P) : niveau BP1 = 5 mn ; BP2 = 10 mn ; Norme Européenne XP ENV 1627 et 1630 : niveau 2 = 3 mn ; niveau 3 = 10 mn. Les classements sont effectués selon le type d'outils et le temps nécessaire pour créer dans la cloison ou le mur une ouverture permettant à un homme de passer.

3 niveaux de résistance validées : 3, 5 et 10 minutes
3 niveaux de résistance validées : 3, 5 et 10 minutes - © © Placoplatre
Les différentes normes

La norme Niveau 2 européenne (3 min) et la norme française avec les niveaux BP1 (5 min) et BP2 (10 min) ne sont pas tout à fait comparables. En effet, l'objectif de ces 2 normes est de permettre le classement de la résistance des ouvrages (parois et blocs portes) selon le "professionnalisme" du cambrioleur.
Le matériel utilisé pour chaque test est donc différent et de plus en plus perfectionné.
Ainsi les normes Niveau 2 Européenne et BP1 concernent un voleur "occasionnel" qui commet une effraction avec ce qu'il trouve sur place.
Les normes Niveau 3 Européenne et BP2 concernent un "professionnel", avec un outillage adapté et sophistiqué.
La résistance demandée aux ouvrages pour respecter les normes Niveau 2, BP1 et BP2 n'est donc pas croissante mais plutôt exponentielle.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur