En direct

Contre la montagne Cinq propositions d’amenagement du site des grandes combes a Courchevel 1550
PHOTO - GCC_Außen_Winter_P3.eps - ©

Contre la montagne Cinq propositions d’amenagement du site des grandes combes a Courchevel 1550

Propos recueillis par Karine Dana |  le 01/05/2008  |  SavoieProjetsAménagementConcoursSport

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Savoie
Projets
Aménagement
Concours
Sport
Architecture
Tourisme
Environnement
Collectivités locales
Isère
Professionnels
Technique
Réglementation
Urbanisme
Santé
Valider

La pression internationale, territoriale et climatique que connaissent aujourd’hui les grosses stations de ski françaises pose la problématique de leur évolutivité et de la survie de leur modèle urbain. La question de l’architecture et du paysage devrait être convoquée de fait. Et pourtant. Assez peu d’espoirs si l’on se fie au rapport commandé il y a deux ans par Villepin à un député de Savoie portant sur l’attractivité des stations de sports d’hiver. D’architecture il ne sera pas question. De paysage non plus. Comme pour illustrer ce rapport destiné à apporter solutions à la reconquête des clientèles et à la compétitivité internationale, un concours vient d’être jugé pour l’aménagement du site des Grandes Combes à Courchevel 1550. Une opération estimée à 70 millions d’euros étendue sur un site très abîmé d’une douzaine d’hectares sur lequel doivent se déployer 4 grands pôles, un centre aquatique, un espace dédié aux sports de raquettes avec une salle polyvalente, un centre de séminaire et son hôtel, une salle indoor de rugby et des parkings couverts. Cet énorme complexe financé par la commune devient l’argument politique de l’avenir de la station qui mise sur son ouverture en toute saison et se destine à entretenir l’engouement des riches fortunes mondiales. Un équipement essentiellement basé sur des activités d’intérieur. Ce concours fait apparaître des interrogations portant sur la maîtrise de sa démesure et son implantation. Comment en effet assurer l’exploitation d’un tel équipement dont la réversibilité n’est pas prévue, et avec quelle vision de l’intercommunalité ? Comment engager une telle construction sur un site naturel aussi détérioré – devenu une décharge de déblais, creusé de béances, exposé aux glissements de terrain – sans engager une réhabilitation lourde qui engendrerait un surcoût dont on peut douter de la prise en compte ? Architecte et maître enseignant à l’école d’architecture de Grenoble, Jean-françois Lyon-Caen rappelle les vagues successives d’urbanisation qu’a connues cette station modèle il y a 60 ans et surtout, apporte un autre souffle : la montagne pourrait devenir un espace de « réconciliation » qui porte en lui les germes de sa propre évolution.

Parlez-nous de la formation de Courchevel – station nouvelle conçue de « toute pièce » dès 1945 en site vierge – [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur