En direct

Contre l’habitat indigne et dégradé à Marseille, la métropole et le département dévoilent leur plan
Martine Vassal, présidente d'Aix Marseille Métropole, le 28 novembre. - © Justine Gabriel

Contre l’habitat indigne et dégradé à Marseille, la métropole et le département dévoilent leur plan

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 28/11/2018  |  Bouches-du-RhônemarseilleHabitat indigneHabitat insalubre à Marseille

Martine Vassal, présidente de la métropole Aix Marseille Provence et du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a présenté une stratégie territoriale contre l’habitat indigne et dégradé. Alors que Julien Denormandie se rend à Marseille, elle réclame un partenariat renforcé avec l’Etat et un engagement financier de plus de 200 millions d’euros.

Un programme chargé attend Julien Denormandie, ce jeudi 29 novembre. Le ministre du Logement et de la Ville se rend à Marseille, près d’un mois après l’effondrement de deux immeubles rue d’Aubagne. Le matin, il rencontre les experts du centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) envoyés par l’Etat sur le terrain pour identifier les causes du drame. Il doit ensuite installer dans l’après-midi le comité de pilotage marseillais du  plan « initiative copropriétés» qu’il a lui-même lancé le 10 octobre dernier. La visite du parc Corot, une des cinq copropriétés dégradées marseillaises éligibles au plan national, lui permettra déjà de se confronter à la réalité.
Les élus locaux le solliciteront surtout pour mettre en place un projet de lutte contre l’habitat indigne et l’insalubrité dans le centre-ville.

Stratégie

Sur ce sujet, Martine Vassal (LR), présidente de la métropole Aix Marseille Provence et du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, l’attend de pied ferme. Elle l’a dit, la veille, au siège de la métropole lors de la présentation de « la stratégie territoriale de lutte contre l’habitat indigne et dégradé » de la métropole.
L’élue s’exprime pour la première fois depuis le drame du 5 novembre. « Nous proposons des mesures pour qu’on ne se retrouve plus jamais dans ce type de situation. J’ai pris le temps nécessaire pour travailler à une véritable stratégie », a-t-elle déclaré pour justifier son silence.
La chasse aux marchands du sommeil, « aux voyous qui profitent de personnes dans la détresse », est sa priorité. Elle souhaite, par exemple, imposer aux marchands du sommeil « plus qu’un permis de louer, un permis de confisquer ». Dans une volonté manifeste de prendre de la hauteur, ce sont les seuls qu’elle ait incriminés.

Un [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Contre l’habitat indigne et dégradé à Marseille, la métropole et le département dévoilent leur plan

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur