En direct

Constructions : conditions du droit d’exhaussement d’un mur présumé mitoyen

Cabinet LPA-CGR – Valérie Hardouin, avocate |  le 30/01/2017  |  RéglementationDroit immobilier

Gestion et professions -

La Cour de cassation rappelle strictement dans cet arrêt les devoirs de la cour d’appel lorsqu’elle doit examiner une demande portant sur la démolition de l’exhaussement d’un mur présumé mitoyen, la première des recherches à effectuer étant de savoir si le mur est réellement mitoyen.

La Cour de cassation précise, au visa des dispositions de l’article 653 du Code civil qui pose une présomption de mitoyenneté des murs de séparation entre des bâtiments jusqu’à l’héberge, et de l’article 658 du même code qui permet à tout copropriétaire de rehausser un mur mitoyen, les conditions d’application du droit d’exhaussement

Un particulier [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Constructions : conditions du droit d’exhaussement d’un mur présumé mitoyen

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur