En direct

Construction, ventes, prix...zoom sur les indicateurs du BTP
Bulletin de la conjoncture - © © wordle.net

Construction, ventes, prix...zoom sur les indicateurs du BTP

FV |  le 28/05/2010  |  ConjonctureImmobilierLogements

Meilleure tenue en mai de la construction de logements alors que les locaux non-résidentiels continuent d'être déprimés. Le niveau des ventes des promoteurs se sont normalisées au premier trimestre dans un contexte de hausse des prix ressentie également dans le logement ancien en Ile-de-France....et l'Insee évoque une « légère embellie » dans le bâtiment.

Logement : redressement de la construction en mai

La reprise des ventes des promoteurs ressentie depuis neuf mois commence enfin à se faire sentir dans les ouvertures de chantier : les mises en chantier ont progressé de 4% au cours du trimestre terminé en avril comparés aux mêmes mois de 2009....que l'on ne connaissait pas puisque le ministère de l'Ecologie était alors dans l'incapacité de les publier en raison d'un bug informatique. Sur un an, le recul est limité à 12,7%. Pour la seule construction neuve, la hausse n'est plus que de 0,6% sur les trois mois. Sur un an, la barre des 300.000 logements commencés est refranchie pour la première fois...d'un cheveu il est vrai (45 logements).
Confirmant les dires des promoteurs - qui assurent relancer leurs programmes - les autorisations de construire font un bond de 25,3% pendant le trimestre comparé à un trimestre 2009 qui était, lui, en recul de 22,6%. Dans le neuf, le chiffre est comparable (+ 24,7%). Le collectif profite du mouvement qui touche aussi l'individuel pur (+ 32%) dont les chantiers peinent plus (- 7,3%).
Géographiquement, on constate au cours du trimestre que les mises en chantier ont progressé de 0,7% en Ile-de-France (41.222 logements, bien loin des 70.000 voulus pour le Grand Paris par le président de la République) mais les autorisations de construire reculent encore de 2,8%. A l'inverse, si les chantiers n'ont pas encore redémarré en Rhône-Alpes et PACA, les programmes frémissent (+ 2,4% et - 1,2% respectivement).

Commentaire : Encore du nouveau ! à compter de ce mois, le ministère publie en plus de ses données brutes habituelles des chiffres corrigés des variations saisonnières. Des chiffres situés au début de son document mensuel qui amalgament tous les types de logements (construction neuve et construction sur bâtiments existants, logements ordinaires et logements en résidence) et intègrent les départements et régions d'outre-mer. Pour les trois mois, la hausse des mises en chantier est ramenée à + 2,7% et celle des autorisations à + 6,6%.

Logement : les ventes des promoteurs se normalisent

Accalmie sur le front des ventes des promoteurs qui connaissaient des hausses un peu débridées depuis l'été dernier. Au premier trimestre, 26.700 logements ont été vendus, soit 5,3% de plus qu'au premier trimestre 2009 qui était encore déprimé, selon le ministère de l'Ecologie. Pour les appartements, la hausse est de 3,9% à 23.100. Là encore, les dires des promoteurs sont confirmés par la reprise des mises en ventes : + 67,5% à 26.100 logements. Mais, au premier trimestre 2009, les lancements de programmes n'avaient pas été aussi bas depuis 1996 ! L'encours de logements proposés à la vente (les stocks) se réduit encore à 67.500 logements. Le délai moyen d'écoulement des programmes est de 7,5 mois pour les appartements et de 8,5 mois pour l'individuel (attention, ce chiffre ne concerne que les maisons construites par les promoteurs).
Géographiquement, les mises en ventes sont inférieures au premier trimestre 2010 à ce qu'elles étaient un an plus tôt dans 4 régions seulement : la Basse-Normandie, la Bourgogne, la Franche-Comté et en Lorraine. Les hausses de prix les plus prononcées sont observées en Auvergne, Corse, Champagne-Ardenne et Ile-de-France

Commentaire : Point noir : la hausse des prix qui va de pair avec la pénurie d'offre. Le prix moyen au mètre carré dans le collectif a progressé de 6,8% en un an (à 3.492 euros), le lot augmentant de 1,8% dans la maison (à 238.900 euros).

Locaux non-résidentiels : encore déprimés

La construction de locaux non-résidentiel est restée déprimée au cours du trimestre terminé en avril : les mises en chantier reculent de 13,6% par rapport aux trimestre correspondant de 2009 et de 23,8% au cours de 12 derniers mois. Le secteur privé est toujours mauvais : - 12,1% pour les bureaux ou - 32,5% pour l'industrie. La petite reprise dans le commerce (+ 2,7%) ne se confirme pas dans les autorisations de construire.
Globalement, celles-ci sont en retrait de 6,9% sur le trimestre dont - 13,3% pour les bureaux, - 9,4% pour les commerces et - 25,7% pour l'industrie.
Les services publics d'intérêt collectif soutiennent un peu les chantiers (+ 3,3% au cours du trimestre). Toutefois, cette tendance ne devrait pas se confirmer puisque les dépôts de permis sont en retrait de 8,9%....

Commentaire : Dans les services publics d'intérêt collectif, seule la rubrique « action sociale » est en hausse tant en mises en chantier (227.700 m2, + 16,4% pour le trimestre) qu'en dépôts de permis (+ 20% à 274.700).

L'Insee note une « légère embellie » dans le bâtiment

L'Insee note une « légère embellie » du climat conjoncturel dans le bâtiment en mai. L'indicateur synthétique du climat des affaires gagne un point pour le deuxième mois consécutif et l'indicateur de retournement reste dans la zone favorable. Le jugement des entrepreneurs sur leur activité passée est meilleur mais moins bonne sur l'avenir. Les effectifs auraient moins baissé et resteraient stables. Les carnets de commandes ne bougent pas à 6,3 mois et le taux d'utilisation des capacités de production diminue légèrement (à 85,7%). Les entrepreneurs sont moins nombreux qu'en mars à prévoir une baisse des prix.

Accélération de la hausse des prix des logements anciens en Ile-de-France

Les prix des logements anciens ont augmenté de 2,4% au premier trimestre en Ile-de-France après + 1,9% au quatrième trimestre 2009 et + 0,4% au troisième trimestre, selon les chiffres notaires Insee en CVS. Le volume des ventes dépasse celui du premier trimestre 2008 de 4,2% pour les appartements anciens et de 9,8% pour les maisons anciennes. Dans la capitale, les baisses de la crise sont effacées : à 6 430 euros, le m2 augmente de 3,2% au premier trimestre et pour la première fois depuis le 4è trimestre 2008, il est en hausse sur un an (+ 1,7%). Les tendances sont semblables en petite couronne. En Grande couronne, la situation est sur la même tendance mais un peu plus contrastée selon les marchés.
« Si cela continue au deuxième trimestre, nous nous attendons à une hausse annuelle peut-être à deux chiffres à Paris en 2010 et avec un ou deux trimestres de décalage dans le reste de l'Ile-de-France », estime Thierry Delesalle, président de la commission de conjoncture immobilière des notaires de Paris Ile-de-France.

Commentaire : La comparaison avec le premier trimestre 2009 est très spectaculaire, compte tenu de l'effondrement des transactions liée à la crise, mais peu révélatrice.

Le chiffre de la semaine

1190

entreprises de la construction ont déposé leur bilan en décembre, soit un peu moins qu'en novembre (1243) mais plus qu'en octobre (1147), en chiffres corrigés des variations saisonnières et de jours ouvrés. Sur l'ensemble de l'année 2009, 15.008 entreprises ont donc été jugées défaillantes, soit 13% de plus en un an.

Parole de président

« En 2009, le bâtiment a recruté 65 000 personnes. De fait, sur les 90 000 correspondant au besoin annuel en régime de croisière, seules 25 000 n'ont pas été remplacées. D'ici quelques années, un rythme de 80 000 à 100 000 recrutements par an devrait de nouveau s'observer. »

Didier Ridoret, président de la FFB (Débat formation, magazine de l'Afpa, mai 201

Commentaires

Construction, ventes, prix...zoom sur les indicateurs du BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur