En direct

Construction métallique : ce qu’il faut retenir du marché en 2016
L'opération "Gare Montpellier – Sud de France", l'une des réalisations-phares de 2016. - © © DR

Construction métallique : ce qu’il faut retenir du marché en 2016

F.M. |  le 07/03/2017  |  Entrepriseswww.lemoniteur.fr/smcf

Le secteur poursuit son redressement, tandis que de nouveaux horizons de marchés se dégagent ou se renforcent, en dehors du coeur business historique des constructions industrielles.

La dynamique est là dans le secteur de la construction métallique. Voilà, en un mot, le constat partagé ce mardi matin, à l’occasion de la conférence annuelle du Syndicat de la Construction Métallique de France. Un secteur qui compte, pour mémoire, plus 700 entreprises réparties sur l’ensemble du territoire, en majorité des PME familiales.

En 2016, l’activité confirme son frémissement

L’an passé, 697 000 tonnes d’acier sont sorties des usines, générant, un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros. C’est une progression de 1,6% par rapport à 2015, qui affichait déjà une progression. « 2016 est une année de légère reprise de l’activité », analyse le Syndicat professionnel. Le marché intérieur pèse plus de 88% de l’activité.

Les carnets de commandes continuent de s’étoffer

Le redressement des carnets de commandes, initié depuis le 1er trimestre 2014 s’est poursuivi en 2015 et 2016. La progression est constatée sur tous les marchés avec toutefois, un léger retard sur celui des ouvrages d’art comme les ponts. En moyenne, à fin février 2017, les carnets de commandes des entreprises adhérentes au SCMF représentent plus de 7 mois de visibilité et, pour certaines, jusqu’à 12 mois.

Roger Briand, président du SMCF.
Roger Briand, président du SMCF.

Les demandes de chiffrages s’avèrent plus nombreuses et les bureaux d’études des constructeurs métalliques tournent à plein régime. Pour Roger Briand, président du SCMF, « Les constructeurs métalliques sont optimistes pour ce premier semestre 2017 et l’exercice 2017 devrait confirmer cette reprise de l’activité ».

Les effectifs : pas d’embauches mais de l’intérim

Si les entreprises de construction métallique sont confrontées depuis quelques années à des problématiques de recrutement, le SCMF confirme la stabilité de la courbe des effectifs et enregistre une hausse significative de +10% des salariés intérimaires.

Evolution des marchés par types de bâtiments : l’industrie domine toujours

La part de marché concernant les bâtiments industriels demeure prépondérante (70%). « Même si le nombre d’opérations a connu une augmentation de 10%, nous notons que, paradoxalement, le total des surfaces baisse », relève le SMCF. Le marché particulièrement bataillé des grands bâtiments de stockage échappe aux constructeurs métalliques, au profit de systèmes constructifs alternatifs.

Mais, le nouvel arrêté 1510 de septembre 2016, relatif aux bâtiments de stockage, en systématisant la possibilité de l’utilisation de l’ingénierie incendie pour la conception de ces ouvrages, « doit permettre à la profession de reconquérir une part significative du marché des grands entrepôts », espère la profession.

Autres grandes tendances identifiées : les marchés des centres commerciaux et les bâtiments tertiaires qui aujourd’hui progressent le plus, au contraire de celui des bâtiments agricoles, en déclin. « Quant à la commande publique, elle s’avère elle aussi en berne, tant au niveau national que régional, avec une pondération toutefois concernant les communes », relève le Syndicat.

Autre fait à relever, « les marchés de la rénovation et de la réhabilitation progressent significativement. En effet, entre autres atout, la construction métallique dispose de toutes les solutions techniques de modification, de réhabilitation, de rehaussement de renforcement de structures de bâtiments existants ».

« Nous intervenons régulièrement pour la surélévation ou le renforcement de bâtiments en béton, appuie Roger Briand, nous sommes dans une filière sèche respectueuse de l’environnement, qualité particulièrement appréciée lors d’intervention en milieu urbain. Nos conceptions permettent de dégager des espaces nouveaux, de gagner de précieux mètres carrés. »

Dans le cadre de la densification des villes, la construction d’IGH (Immeubles Grande Hauteur) va continuer de progresser ces prochaines années. « Les constructeurs métalliques français, disposent d’une longue expérience dans ce domaine, ils sont attendus et ils entendent profiter de cet axe de développement ».

Enfin, en matière de logements collectifs, le SCMF « se félicite de l’esprit d’innovation animant certains entrepreneurs qui encouragent toute la profession à se développer sur ce marché à fort potentiel ». Les relais de croissance sont là.

Commentaires

Construction métallique : ce qu’il faut retenir du marché en 2016

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur