En direct

CONSTRUCTION Les travaux sur corde en quête de statut

Laurent miguet |  le 14/03/1997  |  Europe

L'Union nationale des professionnels de travaux sur corde (UNPTC) mène le combat pour la reconnaissance du métier dans le bâtiment.

Les entrepreneurs de ce secteur ont engagé une démarche auprès des pouvoirs publics pour obtenir l'homologation de leurs statuts. Cette reconnaissance ouvrirait la voie à la création d'un label qui aiderait les professionnels à sortir d'un vide juridique : le décret de 1965 sur la sécurité n'accepte que les équipements collectifs (nacelles et échafaudages), ce qui met hors la loi les protections individuelles, alors même que les travaux sur corde généreraient moins d'accidents du travail, selon l'UNPTC.

Le syndicat revendique 110 adhérents, dont 60 personnes physiques et 50 entreprises, sur un total estimé à 300. Les plus importantes d'entre elles, essentiellement concentrées en région parisienne, atteignent 50 salariés, mais les entités artisanales d'une ou deux personnes représentent encore la majorité de cette profession dont le poids économique est à l'étude.

Trois grands métiers

Les membres de l'UNPTC, qui se veulent « plus représentatifs que ceux du Syndicat national des entreprises de travaux acrobatiques (Snetac), proche des TP », exercent trois grands métiers : purge de falaises, poses de grillages ou de filets, nettoyage de vitres difficiles d'accès, entretien et réhabilitation des bâtiments. L'UNPTC mise sur des perspectives favorables, liées aux économies considérables que génèrent les travaux sur corde, tant du point de vue financier que sur le calendrier des chantiers. « Les administrations et collectivités représentent 80 % de nos donneurs d'ordres. Nous remportons de plus en plus souvent des appels d'offres en lots séparés, alors que, traditionnellement, nous intervenions comme sous-traitants », souligne Thierry Chiche, président de l'Union («Le Moniteur» du 28 février, p.41). L'Europe - où le syndicat observe attentivement les modèles espagnol et britannique - constitue une autre source d'espoir : le projet de norme communautaire sur l'ancrage et l'amarrage comprend un chapitre consacré aux travaux sur corde.

L'Union a également noté avec intérêt l'intégration de son métier dans les derniers projets de texte sur les missions de santé, de protection et de sécurité. Enfin, le syndicat n'oublie pas qu'il doit la naissance du métier au développement des façades planes, qui ne se dément pas.

Commentaires

CONSTRUCTION Les travaux sur corde en quête de statut

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur