Réalisations

Construction : le bois, pourquoi pas ?

Alors que le Salon Maison Bois tient sa 10e édition à Angers du 17 au 20 octobre, le marché de la construction bois en France tente de décoller.

Il faut bien l’avouer, le bois comme matériau de construction souffre de préjugés tenaces : le bois ça brûle, le bois ça pourrit, le bois ça n’isole pas, le bois c’est bien pour une cabane et encore,
dans les Trois Petits Cochons, la maison en bois de Nif-Nif ne résiste pas longtemps aux assauts du Grand Méchant Loup, qui souffle et souffle jusqu’à ce qu’elle s’envole. Pourtant la filère bois en France se bat encore et toujours pour faire reconnaître l’utilité et les avantages du bois pour construire sa maison. Les arguments indiscutables ne manquent pas : matériau léger et résistant, le bois est déjà présent sous des formes diverses dans la construction (le lamellé-collé dans les éléments de structure et les charpentes; les panneaux contreplaqués dans le contreventement des constructions à ossature ainsi que dans les aménagements intérieurs; les dérivés du bois, sous forme de panneaux de fibres, se retrouvent dans les isolations et les étanchéités). 65% du bois français est ainsi utilisé en construction selon le Comité National pour le Développement du Bois.

Nif-Nif
« Privé » d’air et d’humidité, le bois ne pourrit pas. Sec il peut durer éternellement. Sa combustion est lente, régulière et parfaitement prévisible, même aux températures les plus élevées. Là où une structure incombustible se serait déformée et aurait cédé très rapidement, une charpente en bois résiste toujours. Ainsi le bois transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier. De manière générale, toujours selon le CNDB, en matière de construction, le bois est, à poids égal, 30 % plus résistant que l’acier et 6 fois plus que le béton armé. Enfin, une maison en bois est plus rapide à construire. Des économies donc en perspective. Et puis surtout alors qu’on parle de déforestation, la forêt française, en doublant de superficie depuis 1830 n’a jamais été aussi prospère. Autant d’arguments qui ont tendance à séduire de plus en plus de gens. Ainsi dans l’ouest de la France, où se tiendra d’ailleurs la 10e édition du Salon Maison Bois (Angers 17-20 octobre), plus de 9% des maisons construites en 2007 sont à ossature bois selon l’étude de la Cellule Economique Régionale du BTP : sur 21.882 maisons individuelles construites en région, 2 007 sont à ossature bois. Au plan national on tombe à 4% des maisons individuelles selon une étude du CNDB. Bien loin des chiffres de nos voisins européens ou du continent Nord-américain : 30% en Allemagne, 60% en Scandinavie et 90% aux Etats-Unis et au Canada. Une différence qui s’explique, on l’a vu par, une méconnaissance de la construction bois et par « la puissance du béton » matériau roi depuis l’après-guerre (quand il fallut reconstruire la France). Le marché français a donc de la marge pour se développer. Mais les Français sont-ils vraiment près à abandonner l’image rassurante de Naf-Naf et sa maison en briques pour devenir des Nif-Nif amoureux du bois?

Adrien Pouthier

10e édition du Salon Maison Bois
Parc des Expositions d’Angers – du 17 au 20 octobre 2008
CÔTÉ PRATIQUE : du vendredi 17 au lundi 20 octobre 2008 – Parc des Expositions d’Angers – route de Paris par A11 – sortie Parc Expo – Parking gratuit.
HORAIRES : vendredi, samedi et dimanche, de 10h00 à 19h30. Lundi, de 10h00 à 18h30
TARIFS : 5€ – Tarif réduit : 4€
Le Salon Maison Bois est organisé par Atlanbois (Association pour la promotion du bois en Pays de la Loire) et Angers Expo Congrès.

Focus

9e Palmarès Salon Maison Bois



Le jury professionnel placé sous la présidence d’Agnès Lambot, architecte – agence Barré-Lambot (Nantes) – s’est réuni le 26 septembre dernier et a sélectionné 14 projets parmi les 96 réalisations en compétition.
Le Palmarès distingue les meilleures réalisations de maisons bois achevées depuis moins de 10 ans, en France ou à l’étranger.

Les lauréats par catégorie sont :

« Petits Espaces »
1er prix : »Maison dans le Pré », Jean-Baptiste Barache et Sihem Lamine Architecte, Paris – 75
2e prix : « La vague », maître d’ouvrage, Bernard et Marie-Paul Vulcain, Dinard – 35
Mention Petits Espaces
« Maison Traversée, Jean-Baptiste Barache Architecte, Paris -75

« Grands Espaces »
1er prix : « Maison Foucher », Pascal Mignon, La Roche sur Yon – 85
2e prix : « Champs Libre », Architecture & Bois, Lyon – 69
Mention Grands Espaces
« La Maison Lumière », Ouvrages SARL, Chalonnes sur Loire – 49
« À la croisée des mondes », Séquoïa – Brissac Quincé – 49

« Extensions – surélévations »
1er prix : « Maison M », Les Comptoirs de l’Architecture, Pérols – 34
2e prix : « Une maison en belvédère », Agence Bermond Porchon, Chartres – 28
Mention Extensions – surélévations
« Extension d’une mancelle » Gaelic Le Guillerm, Archigraph, Saint Vincent du Lorouer – 72
« Maison à Nantes », Forma 6, Nantes – 44

« Habitat groupé et collectif »
1er prix : « Résidence du Grand Beauvoir », Alter Smith, Nantes – 44 et Michel Bazantay, Nantes–44
2e prix : « Habitat Collectif 8620 Wetzikou », Pierre Honegger, Honegger Architekt, Herdern -Suisse
Mention Habitat groupé et collectif
« Logements Sociaux – La Chapelle des Marais » Agence Drodelot, Nantes – 44

Les projets des lauréats seront présentés par les architectes ou entreprises au public le samedi 18 octobre à 14h00. Laissant une large place aux questions du public, ces acteurs exposeront le déroulement de leur projet depuis sa conception jusqu’à sa phase finale.
La remise des prix aura lieu à cette occasion.
Le public pourra aussi voter durant les 4 jours de salon et sélectionner deux projets de son choix, à partir des 96 panneaux de présentation exposés dans l’espace PALMARÈS.
La remise des prix aura lieu sur le stand de Ouest-France – partenaire – le lundi 20 octobre à 11h00.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X