En direct

Construction bois : innover avec le hêtre

Stéphane Miget |  le 11/06/2012  |  ImmobilierTechniqueVosgesInternationalHygiène

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Technique
Chantiers
Vosges
International
Hygiène
Bois
Produits et matériels
hetre
Valider

Le nouveau bâtiment périscolaire de la commune de Tendon dans les Vosges est innovant à plus d’un titre : utilisation d’un bois local, le hêtre, de bois courts et développement d’un mode constructif poutre et murs caissons avec isolation paille.

Utiliser des bois issus de la forêt française dans la construction, l’idée a fait son chemin – en tout cas dans les Vosges, avec le nouveau bâtiment périscolaire de la commune de Tendon (88). Un bâtiment qui a la particularité d’être en partie réalisé avec un bois local, qui plus est un feuillus : le hêtre.

En effet, la forêt française est constituée d’essences de bois très différentes où le feuillus a une place dominante – 70% de l’ensemble des bois produits sur le territoire – mais encore peu exploité dans la construction, notamment en structure. Pourtant, ces bois ont des atouts pour ce type d’utilisation et le hêtre, bois facilement industrialisable, entre dans cette catégorie avec plus de 600 000 hectares recensés. Un processus de qualification du hêtre comme bois de structure est d’ailleurs en cours.

Bois courts

De fait, cette opération est une initiative du Centre des techniques et innovations de la filière artisanale bois (Cetifab). Ce centre de ressource en cours de labellisation "pôle d'innovation pour l'artisanat et les petites entreprises" a pour vocation d'apporter des solutions innovantes pour favoriser le positionnement des entreprises artisanales de la filière bois (scieries, constructeurs bois, charpentiers, menuisiers) sur les nouveaux marchés du bois dans la construction et de la rénovation. Notamment par la réalisation d’une opération à base de bois courts (d’une longueur inférieure à 1 mètre) issus de la filière locale, avec pour objet d’innover sur les matériaux et systèmes constructifs bois.

Le bâtiment "expérimental" de Tendon s’inscrit dans cette démarche et vise à démontrer que l'on peut construire bois avec les sciages des scieries artisanales sans passer systématiquement par des opérations de collage et d'aboutage.

Une démarche qui n’est pas toujours facile – par exemple les bois utilisés pour l’habillage en tavaillons ne proviennent pas de la forêt française. Les acteurs du projet ont cherché des compétences locales mais malheureusement la main-d’œuvre qualifiée pour la fabrication et la pose, ainsi que la ressource (36 m2 disponible) étaient insuffisantes dans les Vosges.

Poutres et murs caissons

Au plan technique, les concepteurs ont opté pour un système structurel de poutres caissons pour intégrer le maximum de bois de hêtre.

Cette solution a aussi permis de répondre aux contraintes propres au matériau (petits bois, courbure, nervosité), aux contraintes normatives – le projet devant rester dans le cadre des DTU – et aux contraintes industrielles (équipement des scieries, qualification du personnel ou encore capacité de séchage). Toutes semblables, préfabriquées en ateliers, les poutres caissons sont constituées de deux montants d’ossature en hêtre coffrés par deux panneaux d’OSB3 qui assurent la liaison. Montants constitués de la superposition de deux sections de hêtre (15 x 135 mm pour l’une, 30 x 135 mm pour l’autre), ce qui autorise la réalisation de grandes longueurs avec des bois de petites longueurs.
Un isolant laine de bois a été glissé à l’interface des deux montants pour couper le pont thermique.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Commune de Tendon (88)
Maître d’œuvre : HAHA architecture (88)
Scieries : Vicente (88) et Mandray (88)
Charpente menuiserie : Sertelet (88)
Etude : Critt bois (88)

La démarche du chantier de Tendon est validée de l’amont à l’aval par un comité de pilotage réuni par le Cetifab

Il est constitué de la chambre de Métiers et de l’Artisanat des Vosges, l’Ecole Nationale Supérieure des Techniques et Industries du Bois, le CRITT-Bois, le Centre de Recherche en Architecture et en Ingénierie, la CAPEB 88, la FFB 88, le Fédération des Scieurs 88, le GIPEBLOR, le CAUE 88, le SDAP 88, l’Association des Communes Forestières des Vosges, le Conseil Régional de Lorraine, le Parc Naturel des Ballons des Vosges. HAHA Architecture intervient comme consultant.

Coût du bâtiment : 585 000 euros/HT de maîtrise d’œuvre et OPC.
Subvention : 241 514 euros/HT (137 214 euros de dotation globale d’équipement par l’état, 69 300 euros de la Région et 35 000 euros de réserve parlementaire)
Financement du Cetifab pour la partie innovation : 107 000 euros HT

Commentaires

Construction bois : innover avec le hêtre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur