Immobilier

Constructa lance la commercialisation de la Porte Bleue, acte III de la sky-line de la cité phocéenne

Mots clés : Aménagement du littoral

Après La Marseillaise inaugurée en septembre prochain, le promoteur marseillais Constructa lance cet été la commercialisation de la Porte Bleue, acte III de l’opération Quais d’Arenc réalisée en front de mer au cœur de la cité phocéenne.

La tour La Marseillaise et ses 30 étages (38 000 m2 SP) avait été annoncée par le promoteur Constructa lors d’un Mipim il y a une dizaine d’années. Ce 15 mars, toujours au Mipim, Philippe Bega, directeur général de la promotion immobilière chez Constructa, a annoncé l’inauguration en septembre de l’immeuble de grande hauteur conçu par Jean Nouvel.

A six mois de sa livraison, l’immeuble tertiaire est quasiment complet avec 500 m2 encore disponibles. Le reste sera occupé par les services de la métropole Aix Marseille Provence (15 912 m2 12 étages), une structure oeuvrant à l’international de la ville de Marseille (1 329 m2), Haribo (1 771 m2. 1,5 étage), Sodexo (853 m2, 1 étage), Orange (4 921 m2, 2 étages), la Caisse d’épargne (2 756 m2, 2 étages), Swiss Life Reim (1 378 m2, 1 étage), Constructa (1 378 m2, 1 étage), STEIR, holding du groupe SNEF (1 378 m2, 1 étage), et enfin, le «business center » du World Trade Center de la chambre de commerce et d’industrie de Marseille Provence (2 277 m2, 2 étages).

 

Sky-line

 

Avec ses 135 m de hauteur en front de mer, La Marseillaise sera l’un des éléments de la « sky-line » imaginée par Constructa sur des terrains acquis le long du port dans le périmètre de l’opération d’intérêt national (OIN) Euroméditerranée. S’inscrivant dans la continuité de la tour « Frenchline » de la CMA-CGM conçue par Zaha Hadid, l’opération globale de 94 000 m2  « Les quais d’Arenc » comprend la tour horizontale de bureaux « Balthazar », déjà construite, « La Porte bleue » (14 000 m2 SP, 18 étages) et la « H99 » (17 000 m2 SP, 16 étages).

La capacité de Constructa à réussir l’opération des Quais d’Arenc a fait l’objet de spéculations. La vision serait en bonne voie de devenir réalité. En tout cas, c’est ce qu’affirme Philippe Bega qui confirme le « maintien de la sky-line ». Il espère démarrer la construction de l’opération mixte de « La porte bleue » fin 2018-début 2019. Douze des dix-huit étages de l’immeuble de 56 m ont trouvé preneur. Ils abriteront une résidence hôtelière exploitée par Odalys. Les six derniers, situés au-dessus du dernier niveau de l’immeuble Balthazar, seront réservés à 60 logements libres cédés à environ 7 000 euros/m2.

 

Deux ans et demi de travaux

 

Le projet, dessiné par l’architecte-urbaniste Yves Lion, auteur du plan-masse de ce secteur de l’OIN, a été revu perdant 57 m, passant de 113 à 56 m. Il est aujourd’hui confié à l’architecte Jean-Baptiste Pietri, fils du président de Constructa. « Le but a été de libérer un peu la sky-line entre le point haut constitué par la tour CMA-CGM et le point bas représenté par Euromed Center », précise Philippe Bega.

Le chantier pour un montant de travaux de 25 millions d’euros sera achevé dans deux ans et demi. La commercialisation de la « H99 » démarrera, elle, dans un an. Quatrième et dernier édifice de l’opération « Quais d’Arenc » dont le montant de travaux est estimé autour de 50 millions d’euros, il est réservé à des appartements de standing vendus autour de 7 000 euros/m2. Egalement concepteur de l’édifice, Jean-Baptiste Pietri retravaille actuellement le projet.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X