Le moniteur
Conjoncture : l’artisanat du bâtiment se stabilise
Hand of man working plastering on wall - © ©sawitreelyaon - stock.adobe.com

Conjoncture : l’artisanat du bâtiment se stabilise

Pierre Pichère |  le 17/04/2019  |  ConjonctureEntreprisesNégoceArtisanatVie du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Entreprises
Négoce
Artisans
Artisanat
Vie du BTP
Capeb
Valider

L’activité globale des  entreprises de moins de 20 salariés a progressé de 2 % au premier trimestre 2019, selon la note trimestrielle de conjoncture de la Capeb. La construction neuve, bien qu’en net ralentissement, continue de porter les petites entreprises.

Motif de satisfaction : l’artisanat enregistre son 13e trimestre consécutif de hausse d’activité. Au premier trimestre 2019, la croissance des petites entreprises du bâtiment a été de 2 %. Une hausse plus forte en construction neuve (+ 3 %), l’entretien-amélioration et l’amélioration de la performance énergétique des logements (Apel) se situant à + 1,5 %.

Dégradation

Si le niveau global reste positif, la situation est toutefois en situation de lente dégradation. Les besoins de trésorerie  restent élevés, à 20 000 euros en moyenne. Les prix stagnent tandis que les coûts continuent de grimper, entamant les marges déjà faibles des entreprises artisanales. Les carnets de commandes sont en repli, à 75 jours, soit 9 de moins qu’un an auparavant. Et la situation reste assez inégale sur le territoire, avec une façade atlantique globalement plus dynamique que le reste du territoire, région Sud mise à part. La baisse marquée des permis de construire laisse entrevoir une deuxième partie d’année plus difficile. La Capeb prévoit ainsi une croissance globale de l’artisanat du bâtiment de seulement 0,5 %.

Entreprises et emplois

Côté entreprises, la démographie est plutôt dynamique, avec des créations brutes (y compris micro-entreprises) en hausse de 6,3 % au 4e trimestre 2018. Les défaillances ont augmenté sur la même période de 0,7 %.
Pour ce qui concerne les embauches, le nombre des entreprises ayant cherché à embaucher a chuté à 11 % au 4e trimestre 2018, contre 18 % un an auparavant. Mais les difficultés à recruter restent réelles, touchant une entreprise cherchant à recruter sur cinq. « L’emploi et le chômage n’ont pas été abordés pendant le Grand Débat, alors qu’il s’agit en France d’un problème très important. Même tombé à 8,8 %, le taux de chômage dans notre pays reste élevé. Il y a des mesures à prendre pour le retour à l’emploi et pour l’accompagnement des jeunes vers nos métiers, » a détaillé Patrick Liébus, président de la Capeb. Parmi les métiers les plus en tension, la charpente et la couverture tiennent le haut du pavé. Une situation qui interpelle, deux jours après l’incendie qui a détruit les toits de Notre-Dame-de-Paris.

Commentaires

Conjoncture : l’artisanat du bâtiment se stabilise

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur