En direct

Conditions dans lesquelles les établissements du réseau des chambres de commerce et d’industrie peuvent transiger et compromettre

le 21/02/2008  |  Formation BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation BTP
Valider

Décret n° 2008-12 du 3 janvier 2008 - Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie - JO du 5 janvier 2008 - NOR : ECEA0760576D

Le Premier ministre,

Sur le rapport de la ministre de l’économie, des finances et de l’emploi,

Vu le code civil, notamment ses articles 2044 à 2061 ;

Vu le code de commerce, notamment son article L. 710-1 ;

Vu le nouveau code de procédure civile, notamment ses articles 1442 à 1491 ;

Le Conseil d’Etat (section des travaux publics) entendu,

Décrète :

Article 1

La section 4 du chapitre Ier du titre Ier du livre VII du code de commerce (partie réglementaire) est complétée par les articles R. 711-74, R. 711-74-1, D. 711-75, R. 711-75-1, D. 711-75-2 et R. 711-75-3 ainsi rédigés :

« Art. R. 711-74. - Les établissements du réseau des chambres de commerce et d’industrie peuvent transiger dans les conditions prévues aux articles 2044 à 2058 du code civil.

« Les transactions sont conclues par l’autorité compétente pour conclure les contrats aux termes du règlement intérieur mentionné à l’article R. 711-68. Ce règlement précise les cas où, notamment du fait de leur faible montant ou de la confidentialité des matières sur lesquelles elles portent, ces transactions sont autorisées par le bureau de l’établissement.

« Art. R. 711-74-1. - Le projet de transaction est soumis à l’approbation de l’autorité de tutelle compétente en application de l’article R. 712-2 au-delà d’un seuil fixé par le ministre chargé de la tutelle des chambres de commerce et d’industrie.

« Il est réputé approuvé si une décision contraire motivée de l’autorité de tutelle mentionnée au premier alinéa n’a pas été notifiée au président dans le délai de trente jours courant à compter de sa réception.

« Art. D. 711-75. - Les établissements du réseau des chambres de commerce et d’industrie peuvent par clause compromissoire ou par compromis soumettre à arbitrage tout litige né d’un contrat qu’ils ont conclu et les opposant à l’un de leurs cocontractants.

« Art. R. 711-75-1. - La clause compromissoire et le compromis sont conclus par écrit par l’autorité de l’établissement compétente pour passer le contrat qui en fait l’objet en application du règlement intérieur de l’établissement. Ce règlement définit l’autorité compétente pour prendre les mesures d’exécution de la sentence arbitrale.

« Art. D. 711-75-2. - La clause compromissoire ou le compromis désigne le ou les arbitres ou définit les modalités de choix du ou des arbitres, qui doivent garantir l’impartialité de ceux-ci, les modalités de leur rémunération, les délais dans lesquels le tribunal arbitral doit statuer et les conditions de publication de la sentence arbitrale.

« Art. R. 711-75-3. - Les contrats comprenant des clauses compromissoires et les compromis conclus par les établissements du réseau sont communiqués à l’autorité de tutelle compétente en application de l’article R. 712-2. Le cas échéant, cette autorité est informée des résultats de leur mise en œuvre dans les deux mois de l’adoption de la sentence arbitrale. »

Article 2

Chargés de l’exécution…

Fait à Paris, le 3 janvier 2008.

COMMENTAIRE

Selon le nouvel article D. 711-75. du code de commerce : « Les établissements du réseau des chambres de commerce et d’industrie peuvent par clause compromissoire ou par compromis soumettre à arbitrage tout litige né d’un contrat qu’ils ont conclu et les opposant à l’un de leurs cocontractants. «

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur