Energie

Concours sécurité Serce-OPPBTP : le palmarès

Le Concours Sécurité du SERCE, organisé depuis 1965 en partenariat avec l’OPPBTP, met chaque année l’accent sur les entreprises les plus performantes en matière de prévention sécurité ou de mise en œuvre de mesures de prévention innovantes, en se fondant principalement sur les taux de fréquence et taux de gravité des trois derniers exercices.

 

Grand Prix du SERCE

Entreprises comptabilisant plus de 1 000 000 h travaillées/an.
SPIE Est (Illkirch, 67)

 

Réseaux HTB (famille A)

> 1er prix :
SPIE Ile-de-France Nord Ouest Pôle Energie (Beaurains, 62)

Parmi les axes d’orientation de la politique QHSSE de la filiale, une refonte de la procédure d’accueil “Santé-Sécurité-Environnement“ est intervenue en 2010. « Un parfait exemple d’une réelle action de prévention au-delà des obligations réglementaires » a jugé le jury.



Réseaux HTA/BT, éclairage extérieur, lignes de télécommunication et signalisation, canalisations souterraines pour 20 000 à 60 000 h travaillées/an (famille C – Groupe 1)

> 1er prix :
EGEV (Le-Puy-en-Velay, 43).

Avec EGEV, la cellule “Prévention des risques“ de l’AIST a initié en 2011 une démarche sur le thème du bruit, avec des micro embarqués en mission.Avec la CRAM, EGEV avance actuellement sur le thème des vibrations mécaniques liées aux engins de chantier. Début 2012, l’entreprise a opté pour une formation de 2 jours sur les travaux en hauteur avec Formapelec.
 

> 2ème prix :
ETDE DRSEMP Lons-le-Saunier (Perrigny, 39). Cette agence apparaît pour la première fois au palmarès.

 

Réseaux HTA/BT, éclairage extérieur, lignes de télécommunication et signalisation, canalisations souterraines pour 60 000 à 200 000 h travaillées/an (famille C – Groupe 2)

> 1er prix ex aequo :
ETDE DRSEMP Toulouse (L’Union, 31) et SANTERNE Réseaux Arras (Arras, 62).

L’entreprise ETDE DRSEMP a reçu en janvier 2012 la certification Sécurité. Elle est aujourd’hui certifiée QSE. Dans le cadre de la maîtrise des risques chimiques, l’agence ETDE, en relation avec LARA-BTP, répertorie actuellement l’ensemble des produits utilisés. Objectif : passer de 400 à 60 produits d’ici la fin de l’année. Un autre chantier en cours vise à améliorer l’accueil des salariés intérimaires.

Chaque année, SANTERNE Réseaux Arras consacre une journée à ses “Etats généraux de la sécurité“. Huit fois dans l’année, les membres du CHSCT et les encadrants participent à une demi-journée sur un thème spécifique.

 

 

Réseaux HTA/BT, éclairage extérieur, lignes de télécommunication et signalisation, canalisations souterraines plus de 200 000 h travaillées/an (famille C – Groupe 3)

> encouragements :
INEO INFRACOM Centre Est (Dijon, 21).

 

Installations industrielles et tertiaires pour 20 000 à 60 000 h travaillées/an (famille D – Groupe 1)

> 1er prix :
EIFFAGE ENERGIE Aquitaine Limoges (87).

La direction a par exemple veillé à améliorer les caisses à outils en élargissant les gammes d’outillages isolants et des pinces à dénuder. Casques de chantier, lunettes de protection et gants ont également bénéficié d’un nouveau regard critique.
 

> 2ème prix :
EIFFAGE ENERGIE Industrie Nord Valenciennes (59).
> encouragements :
FOURNIE GROSPAUD Adour (Billière, 64).

 

Installations industrielles et tertiaires pour 60 000 à 200 000 h travaillées/an (famille D – Groupe 2)

> 1er prix :
EIFFAGE ENERGIE Tertiaire Nord Outreau (62).

> 2ème prix :
INEO Centre Montargis (Amilly, 45).

 

Installations industrielles et tertiaires pour 200 000 à 500 000 h travaillées /an (famille D – Groupe 3)

> 1er prix :
CEGELEC Nord & Est Haute-Normandie (Sandouville, 76).

En 2011, chaque nouvel entrant a pu être sensibilisé à la prévention au stade même des entretiens d’embauche.


> encouragements :
INEO Centre Orléans Sud (45).

 

Réseaux, industriel & tertiaire pour 20 000 à 60 000 h travaillées/an (famille E – Groupe 1 mixte)

> encouragements :
Grands Travaux de l’Océan Indien (Le Port des Galets, 97).

 

Réseaux, industriel & tertiaire pour 60 000 à 200 000 h travaillées/an (famille E – Groupe 2 mixte)

> 1er prix :
Ardéchoise Electrique Industrielle (AEI) (Privas, 07). (Voir en pages 2 et 3).

Pour cette PME de 40 salariés le point de départ d’une véritable politique de prévention sécurité fut donné en 2000 avec la triple certification QSE, sous la responsabilité de Mickaël Martin.Trois types d’actions contribuent à une amélioration permanente : check-list des “basiques“ de prévention à respecter; audit de chaque équipe tous les 2 mois par un ingénieur prévention sécurité ; à tour de rôle et pour une durée de 2 mois, une équipe travaux tient la fonction “d’observateur sécurité“ avec pour mission de se faire l’écho des “presque accidents“ et relever les situations dangereuses.

 

Réseaux, industriel & tertiaire pour 200 000 à 500 000 h travaillées/an (famille E – Groupe 3 mixte)


> 1er prix :
Spie Sud-Ouest Direction Régionale Aquitaine Maintenance & Gestion Technique (Talence, 33).

Depuis 2005, une campagne permanente de prévention aux risques routiers est complétée par une optimisation des déplacements. Depuis 2 ans, la direction régionale organise un challenge sur les remontées de situations dangereuses. Prochaine étape ? La sécurité individuelle partagée.

> encouragements :
SPIE Ile-de-France Nord-Ouest Paris Nord -Ouest (Eragny, 95).

 

Réseaux, industriel & tertiaire pour plus de 500 000 h travaillées/an (famille E – Groupe 4 mixte)

> encouragements :
SPIE Sud-Est Direction Opérationnelle Lyonnais (Vénissieux, 69)

 

Prix “Sécurité du personnel intérimaire“ :

> Lauréat :

SPIE (Cergy Pontoise – 95) : Démarche de prévention et d’intégration des salariés intérimaires d’un accident.

> Encouragements :

INEO Est – Groupe GDF Suez (Terville – 57) : Intérimaires : des tests pré embauche élargis à la prévention des risques

 

Prix spécial du jury : 

INEO Réseaux Ouest – Groupe GDF Suez (Saint Herblain – 44) : Démarche de prévention du risque chimique

 

Prix spécial du jury :

INEO INFRACOM – Groupe GDF Suez (Dijon – 21) : Camion sanitaire pour travaux insalubres

 

Encouragements :

SPIE Sud-Ouest (Toulouse – 31): Un chariot porte-touret et dérouleur

Focus

Le jury

Cette année, autour d’Anne Valachs, Directeur général du SERCE et Patrick Moutel de l’OPPBTP, le jury du concours a réuni : Philippe Cosson, Président de la Commission « Prévention et sécurité » du SERCE et Directeur général de Spie Ile-de-France-Nord-Ouest, Dominique Guenez, Direction industrielle de Total, Didier Faucon, Directeur Délégation Santé Sécurité EDF et Georges Lefèvre, Responsable du Département prévention & sécurité du SERCE

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X