En direct

Concours « Lumières 2001 » : Quatre metamorphoses tres diverses

le 27/07/2001  |  RénovationConcoursEclairage urbainCommunicationMaîtrise d'ouvrage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Rénovation
Concours
Eclairage urbain
Communication
Maîtrise d'ouvrage
Puy-de-Dôme
Orne
Haute-Savoie
France entière
Saône-et-Loire
Architecture
Aménagement
Travaux publics
Valider

Depuis 1987, les entreprises de génie électrique regroupées au sein du syndicat des entrepreneurs de réseaux et de constructions électriques (Serce) récompensent chaque année les mises en lumière les plus réussies par leur qualité, leur originalité ou leur technicité. Dénommé à l'origine « Lumières et Monuments », le concours a d'abord primé l'architecture au travers de grands éclairages emblématiques. Mais le patrimoine est diffus et la mise en lumière concerne aujourd'hui autant les monuments historiques que les espaces naturels ou les sites industriels.

Pour l'édition 2001, un changement de nom s'imposait donc. Aussi, les quatre lauréats du nouveau concours « Lumières » témoignent du vaste champ d'espaces ou bâtiments publics, privés, urbains ou ruraux désormais investis par les professionnels de l'éclairage et des illuminations et les responsables de l'aménagement des villes.

1er Prix : Alençon

Le nouvel hôtel du département est le résultat de la réhabilitation des bâtiments de la caserne Lyautey, construite à la fin de 1875.

L'éclairage met en relief le bâtiment de la présidence et ceux entourant la cour d'honneur. Ils sont travaillés avec des faisceaux de lumière intensive ou extensive qui permettent de garder l'élégance du site.

La cour d'honneur est matérialisée par des plots de fibre optique encastrés dans un fil de lave rouge, ce dernier est lui-même équipé de disques de couleur synchronisés au pas à pas, guidant ainsi le visiteur. L'ensemble est géré de façon à allumer et éteindre les espaces en fonction de l'utilisation du site. La démarche cherche à prolonger, la nuit venue, l'image du site en modelant les espaces pour créer une ambiance qui accentue la sensation d'accueil.

MAITRE D'OUVRAGE : Conseil général de l'Orne.

CONCEPTEUR : Idelum.

INSTALLATEUR : Garczynski et Traploir.

FOURNISSEUR : Philips Eclairage, 3e International, Edelcom.

MONUMENT MIS EN LUMIERE : Hôtel du département.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
2e Prix : Saint-Jean-Pied-de-Port

La ville comporte une grande diversité de motifs à éclairer : monuments, sites classés et inscrits, paysages végétal et aquatique, itinéraires dont le chemin de Saint-Jacques.

Pour la mise en lumière, trois axes ont été traités : les perspectives lointaines, les perspectives proches, le soulignement des détails architecturaux. Le visiteur nocturne est, tout au long de son parcours, plongé dans une atmosphère respectueuse de l'authenticité du site. Il percevra le rôle défensif et stratégique de la citadelle.

MAITRE D'OUVRAGE : Ville de Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques). CONCEPTEUR : Von Anton Olano.

INSTALLATEUR : Entreprise Coreba.

FOURNISSEUR : Ludec, Thorn, Sill, CGE, WE-EF.

SITE MIS EN LUMIERE : Ensemble de la ville.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
3e Prix ex aequo : Enval

Les gorges d'Enval sont en bordure immédiate du village et à l'extrémité est du parc des volcans d'Auvergne. Ce site pittoresque, parcouru par une petite rivière,

méritait une découverte nocturne. La lumière ajoutée sur les deux rives, forme un V de couleurs changeantes au rythme des saisons. Les arbres sont ponctués de tranches de lumière, avec la rivière comme fil conducteur, et en point fort, les rochers qui la surplombent. Vu de très loin la nuit, c'est un tableau qui fait découvrir la mise en valeur d'un relief escarpé. Puissance installée : 16 kW.

MAITRE D'OUVRAGE : Ville d'Enval (Puy-de-Dôme).

CONCEPTEUR : Semelec/Sieg.

INSTALLATEUR : SA Domas filiale Forclum.

FOURNISSEUR : Philips-Ludec.

SITE MIS EN LUMIERE : Les gorges d'Enval.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
3e Prix ex aequo : Le Creusot

La cheminée en tôle rivetée de l'atelier des grosses forges, appelé également aciéries, est haute de 70 mètres. Construite entre 1870 et 1873 pour desservir les chaudières alimentant les machines à vapeur et les pilons, elle symbolise l'histoire de l'industrie du Creusot. L'éclairage en contre-plongée couvre la surface de la cheminée pour accrocher le volume des rivets

dont les ombres portées créent un effet dentelé et, aérien. La mise en lumière exprime ses fonctions utilitaire et historique en créant un axe signalétique autour duquel le centre de la ville s'organise.

MAITRE D'OUVRAGE : Ville du creusot (Saône-et-Loire).

CONCEPTEUR : Vittorio Sparta-Eclar.

INSTALLATEUR : Electricité Jacques Rossi SA.

FOURNISSEUR : Sill-Osram.

MONUMENT MIS EN LUMIERE : Grande cheminée des aciéries.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
« La mise en beauté d'une ville a quelque chose d'irraisonné » Bernard Bosson, maire d'Annecy, président du jury du concours Lumières

Quels sont les enjeux de la mise en lumière d'une ville ?

B.B. : D'abord, la mise en lumière valorise le patrimoine bâti ou naturel, qui, sinon, disparaît dans l'obscurité. Ensuite, la lumière sait transformer un espace : on peut modifier l'image d'un bâtiment en l'éclairant, même s'il s'agit d'une usine d'incinération... Et enfin, la lumière crée un sentiment de sécurité, ne serait-ce qu'en nous permettant de voir. Pour tous ces aspects, je pense que la mise en lumière est un excellent investissement. J'observe, de plus, que c'est un aménagement extrêmement populaire, car les habitants d'une ville sont sensibles à la fois aux améliorations esthétiques apportées par la lumière et au sentiment de sécurité que j'évoquais.

Que dire de votre propre expérience à Annecy ?

Il y a quelques années, j'étais plutôt réservé sur l'adoption d'un plan lumière à Annecy. J'estimais que c'était une dépense importante et pas fatalement nécessaire. C'est l'exemple d'autres villes, et aussi la découverte des réalisations présentées au concours Lumière et monuments, qui m'ont fait changer d'avis. Il y a six ans, nous avons donc adopté un plan lumière et nous nous y tenons. Je peux vous dire que les éclairages sont littéralement plébiscités par la population. Finalement, je me dis que j'avais tort : la beauté d'une ville a quelque chose d'irraisonné, qui dépasse toutes les considérations comptables !

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur