En direct

  Concours Domolandes 2018 : Celloz et AR2Build distingués
- © Bimeo

Concours Domolandes 2018 : Celloz et AR2Build distingués

Fabien Renou |  le 02/10/2018  |  TechniqueDéveloppement durableDomolandesStart-up

Le Concours national de la création d’entreprise construction durable a mis à l’honneur les matériaux biosourcés et les outils de scan 3D.

Les start-up du bâtiment étaient à l’honneur, ce mardi 2 octobre 2018, à l’occasion des Rencontres de la performance environnementale, organisées à Paris par "Le Moniteur". C’est dans le cadre de cette manifestation qu’a été dévoilé le palmarès annuel du Concours national de la création d’entreprise construction durable, organisé depuis 2011 par le technopôle Domolandes.

Le scan 3D, sujet en effervescence

Les 53 dossiers reçus cette année par les organisateurs ont été décortiqués, sélectionnés et classés en deux familles, comprenant chacune quatre finalistes. La catégorie « émergence » récompense un produit ou un service, pas encore totalement abouti, en lien avec le numérique.

C’est l’outil AR2Build qui a remporté les suffrages. Développé par Bimeo, il permet de scanner l’intérieur d’un bâtiment avec un smartphone ou une tablette, et de générer automatiquement une maquette numérique au format IFC.

Signe que cette problématique est devenue centrale, deux autres finalistes explorent les potentialités du scan. C’est le cas de Burho, qui génère des plans en 2D et en 3D à partir de simples vidéos, mais aussi de Jarriquez, qui associe la technologie laser à celle du drone, dans le but de numériser des ouvrages de génie civil ou des installations industrielles.

Enfin, avec sa Flowbox, la start-up Flovea permet aux particuliers de suivre en temps réel leur consommation d’eau et les éventuelles fuites.

Toiture biosourcée et béton d’argile

Les finalistes de la catégorie « entreprises », généralement plus structurés, évoluent dans des univers variés. Feelobject présentait ainsi Virtuoz, un plan de bâtiment tactile imprimé en 3D et destiné aux déficients visuels. Newfactory travaille au développement de tuiles et d’ardoises photovoltaïques destinées à l’autoconsommation électrique. La start-up Materr’up, elle, propose un béton d’argile. L’objectif étant de proposer un matériau structurel bas carbone.

Le lauréat Celloz, enfin, a convaincu le jury avec ses éléments de toitures composés de papier issus de recyclage et de résines végétales. Cette couverture biosourcée sera commercialisée dès 2019 dans des grandes surfaces de bricolage, dans sa version destinée aux abris de jardin et autres préaux. L’entreprise s’attaquera, dans un second temps, au marché résidentiel. Il faudra d’ici là obtenir toutes les autorisations nécessaires.

Commentaires

Concours Domolandes 2018 : Celloz et AR2Build distingués

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur