En direct

« Concilier architecture urbaine et patrimoine rural »

Propos recueillis par Jean-Sébastien Thomas |  le 26/04/2013  |  France entièreCollectivités localesArchitecturePatrimoineInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Architecture
Patrimoine
International
Charente
Valider
Poitou-Charentes -

La 14 e édition du mois de l’architecture et du cadre de vie en Poitou-Charentes a été lancée le 2 avril. La continuité entre l’habitat urbain contemporain et le patrimoine rural ancien, ainsi que le lien avec le fleuve Charente, ont été deux des thèmes retenus.

Pourquoi une telle manifestation ?

Le mois de l’architecture a été créé par le CAUE de Charente-Maritime. Les autres CAUE de la région se sont ensuite agrégés à l’opération. Aujourd’hui, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) accompagne et soutient plus de 130 événements organisés dans ce cadre. Il s’agit d’une opération de communication, de sensibilisation et d’information. Le but est d’attirer l’attention des différents publics sur les grands sujets qui se posent au centre de nos préoccupations : la qualité architecturale, urbaine et paysagère, et le cadre de vie.

Quels sont les enjeux ?

Ils sont multiples et variés. Ils touchent principalement l’aménagement du territoire et l’étalement urbain. On voit l’habitat s’étendre en première et deuxième couronnes des villes et autour des bourgs. Le problème est de réussir cette transition entre les centres anciens et les extensions contemporaines. Il s’agit également de marier un bâti ancien avec le moderne, tout en restant dans une certaine continuité. Il faut protéger un riche patrimoine rural et urbain, et veiller à la qualité des constructions neuves. L’autre point sur lequel nous sommes vigilants porte sur les espaces à reconvertir ou en cours de reconquête.

Cette année, vous avez mis l’accent sur le fleuve Charente. Pourquoi ?

Nous avons monté plusieurs manifestations autour du fleuve. Pendant des siècles, il a donné une identité aux territoires qu’il traverse. Voie navigable et route commerciale, la Charente drainait une forte activité et attractivité. Peu à peu, les populations se sont détournées du fleuve. La question qui se pose est de savoir comment retrouver l’âme du fleuve, sa beauté, sa lisibilité. Comment renouer ce lien entre les populations et la Charente ?

PHOTO - 720550.BR.jpg
PHOTO - 720550.BR.jpg - © caue 16

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur