En direct

Concevoir et tester ses bâtiments dans la réalité virtuelle

ALBANE CANTO |  le 19/01/2001  |  NumériqueCommunicationIsèreIlle-et-Vilaine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
Communication
Isère
Ille-et-Vilaine
Valider

A Sophia-Antipolis, le Centre scientifique et technique du bâtiment développe une plate-forme qui facilitera les tests de solutions techniques virtuelles.

Quel concepteur n'a pas imaginé maîtriser des facteurs tels que l'éclairage ou le chauffage dès la conception, en testant des maquettes virtuelles des projets de construction ? Ce sera bientôt possible grâce à EVE. « Installé sur le site du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) à Sophia-Antipolis, le projet EVE (Environnement virtuel enrichi) sera dédié au bâtiment, et comprendra un mode d'utilisation autonome en grandeur nature », annonce Souheil Soubra, chef du projet pour le CSTB.

Un environnement virtuel pour la construction qui aura divers avantages, notamment celui de diminuer le coût global de l'ouvrage en réduisant les risques d'erreurs, mais aussi d'apporter une évaluation technique dès la conception du projet. Et tous les acteurs de la filière bâtiment sont concernés, de l'architecte au maître d'ouvrage, en passant par les entreprises qui exécutent les travaux.

Quand le projet a été lancé en 1998, plusieurs outils de simulation de phénomènes physiques étaient déjà à l'étude, entre autres dans le domaine de l'acoustique, de l'éclairage, du confort thermique et de la propagation des fumées en cas d'incendie. « Ces modules constituent une base qui ira enrichir une maquette virtuelle comportant les données physiques d'un bâtiment. Concrètement, il sera possible d'explorer la maquette virtuelle d'un bâtiment en faisant varier divers paramètres tels que les matériaux employés pour l'isolation acoustique ou l'orientation du bâtiment par rapport à la lumière naturelle », détaille Souheil Soubra.

Et EVE créa le virtuel...

Il sera également possible de tester divers systèmes de chauffage, l'influence des surfaces vitrées, etc. Pour évaluer le confort thermique, qui s'apprécie différemment selon l'endroit de la pièce où l'on se trouve, les chercheurs du CSTB ont fabriqué un homme virtuel sur lequel seront projetées les informations sur la température à un endroit donné de la pièce.

En outre, des bases de données adaptées (matériaux, météorologiques) sont en construction. Elles permettront de prévoir les conditions d'éclairage dans un bâtiment, mais aussi la salissure de la façade en fonction de la forme des fenêtres, de leurs appuis et des matériaux employés. Sur ces paramètres, les chercheurs font agir les sollicitations météorologiques, ainsi que la pollution urbaine.

Le CSTB exploite déjà ces modules sous forme de prestations de service. Mais, dès 2002, trois versions d'EVE seront disponibles : tout d'abord, pour l'utilisation individuelle sous plate-forme Windows, la version allégée installée sur le poste client (via un CD-Rom ou en téléchargement par internet) pour comparer différentes alternatives ; dans la version EVE intégrale, les calculs seront faits à distance par un serveur internet et renvoyés par internet aux clients. Enfin, il y aura à Sophia-Antipolis un espace dédié, avec restitution de l'image et du son parfaite. Cette salle, d'une vingtaine de personnes, est conçue en partenariat avec l'Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique). Elle sera dotée d'un écran semi-cylindrique de 7 m de large et de 3 m de haut, remplissant tout le champ visuel. Trois vidéoprojecteurs reliés à l'ordinateur construiront les images en trois dimensions (port de lunettes obligatoire !) et adapteront le son aux ambiances choisies.

Enfin, la salle EVE sera connectée à ses semblables de l'Inria (à Grenoble, Rennes et en région parisienne) par un réseau haut débit pour assurer des présentations simultanées en plusieurs lieux. Les réunions en seront-elles pour autant virtuelles ?

DESSIN : Vues de simulation utilisées pour la conception du bâtiment « Aria», construit pour le CSTB à Champs-sur-Marne (77) et inauguré à l'été 2000.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil