En direct

Concessions piscines : Spie Batignolles se jette à l’eau
Espacéo a développé une offre constituée autour de quatre axes dont la balnéo. . - © Presswall/Espacéo

Concessions piscines : Spie Batignolles se jette à l’eau

T.B. |  le 26/09/2013  |  BâtimentNièvreAubeFrance entièreTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Bâtiment
Nièvre
Aube
France entière
Technique
Valider

L’entreprise de BTP a créé une filiale spécialisée dans les concessions de centres aquatiques, ainsi qu’une offre dédiée à l’exploitation.

Dans la grande famille des équipements sportifs, Spie Batignolles a choisi de parier sur les piscines. En effet, l’entreprise, qui a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 2,21 milliards d’euros et un résultat d’exploitation supérieur à 3%, a créé, en 2000, une filiale dédiée, baptisée Aquaval et renommée, début 2013, Espacéo. «Il s’agit d’un opérateur unique au service des collectivités locales, impliqué de la conception à l’exploitation de centres aquatiques dans le cadre de contrats de concessions d’environ 25 ans», explique Benoît Thiéblin, PDG de l'entité logée au sein de Spie Batignolles Concessions. Chaque année, une vingtaine d’appels d’offres sont lancés pour la construction de piscines en France. Aujourd’hui, il n’existe qu’une dizaine d’équipements de ce type faisant l’objet de concession. «Espacéo assure la gestion de cinq d’entre elles», indique le PDG. Ainsi, Espacéo a remporté les contrats de concessions de l’Aquabulle à Laval, Tourcoing-les-bains à Tourcoing, les Bains de Seine Mauldre à Aubergenville, Agl’eau à Blois et Aqualun’ à Lunéville qui doit être inauguré en février 2014.

Un marché plein de potentiel

«Espacéo a déployé sa nouvelle offre d’exploitation de centres aquatiques en septembre, issue d’un travail de recherche depuis deux ans, qui la propulse au premier rang de l’exploitation, explique Benoît Thiéblin. Cette offre s’articule autour de quatre axes que sont l’accueil des scolaires et les cours de natation, les activités aquatiques coachées, la balnéo et l’univers forme & fitness». Si l’entreprise de BTP a constitué une telle offre, c’est qu’elle estime que le marché recèle beaucoup de potentiel. «Les collectivités territoriales sont confrontées à la gestion et au financement d’un parc de 4100 piscines qui arrivent pour plus de la moitié d’entre-elles en fin de vie», détaille le PDG, qui pense que le renouvellement et surtout la modernisation de ces équipements va peser, sur ces dix prochaines années, environ deux milliards d’euros de chiffre d’affaires. Avec les cinq centres aquatiques déjà contractualisés, Espacéo génère environ 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. L’entreprise attend d’ailleurs les résultats de quatre autres appels d’offres (Rosny-sous-Bois, Nevers, Bar-sur-Aube et Noyon). Bref, le PDG table sur la gestion d’une vingtaine de centres aquatique d’ici à 10 ans. Le tout en évitant de boire la tasse, bien évidemment.

Commentaires

Concessions piscines : Spie Batignolles se jette à l’eau

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur