En direct

Compromis pour un barrage de Vauban

Laurent miguet |  le 02/12/2011  |  Bas-Rhin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bas-Rhin
Valider
Restauration -

Le barrage construit par Vauban à Strasbourg a mal supporté les transformations qui ont précédé la guerre de 1870. Les travaux en cours consolident et allègent l’ouvrage tout en préservant son esthétique.

Les compétences du génie civil se conjuguent avec celles des Monuments historiques pour restaurer le barrage de 120 m de longueur, construit en 1685 par Vauban sur l’Ill à Strasbourg. Destiné à inonder des assaillants en amont de la ville, l’ouvrage a adapté sa vocation à la naissance de l’artillerie moderne : à la veille de la guerre de 1870, les défenseurs de la place ont remplacé les arches en bois par des murs en brique. Par-dessus les nouvelles voûtes de pierre, ils ont ajouté 3 200 m 3 de terre pour amortir les coups de canons. Un siècle plus tard, la transformation de la couverture en lieu de promenade a accéléré l’usure, sous les effets de la végétation et de l’arrosage automatique avec une eau chargée de sel.

La structure n’a souffert que dans ses poutres longitudinales supérieures. Mais entre le Musée d’art moderne de Strasbourg, à l’ouest, et le siège du conseil général du Bas-Rhin, à l’est, le remplacement de ces éléments ne va pas de soi : pour éviter la mobilisation d’une grue de 250 t, des tubes de roulement calés ont servi à poser les 65 pièces des nouvelles poutres, dont la longueur atteint jusqu’à 9,20 m. Supportés par 14 semelles, deux chemins de guidage ont permis le poussage des poutres de chaque rive vers le centre de l’ouvrage. « Je n’avais jamais mis en œuvre un mode opératoire de ce type sur une telle masse », témoigne Mehmet Kacan, chef de chantier de GTM.

Godets contre nuanciers

L’entrée en scène de l’entreprise de génie civil a suivi les longues mises au point avec l’architecte en chef des Monuments historiques. Sur une nouvelle structure débarrassée de la charge de terre, la toiture-terrasse ne présentera que l’apparence de l’ancien : « En l’absence de décoration, l’attention se concentre sur la précision des calepinages et la qualité du béton désactivé fourni par Unibéton pour imiter le grès », explique Marc Vandevelde, directeur de Chanzy-Pardoux, spécialiste des monuments historiques au sein de Vinci Construction Est.
« Choisis au départ en raison de contraintes budgétaires, les matériaux de travaux publics ont suscité des échanges enrichissants pour les entreprises comme pour nous, lors des réglages des couleurs et des textures : entre mes nuanciers et leurs godets de pigments, cela n’allait pas de soi », témoigne Colette Bensoussan, architecte du patrimoine à l’agence 2BDM. Les murets en béton désactivé ont apporté une solution élégante à deux demandes : créer des garde-corps en harmonie avec le reste de l’ouvrage, et dissimuler l’élévateur destiné aux personnes à mobilité réduite. L’articulation entre les besoins techniques et esthétiques se poursuit jusqu’aux finitions intérieures, avec le calage des équipements et des gaines électriques.

PHOTO - 598854.BR.jpg
PHOTO - 598854.BR.jpg - © GTM
PHOTO - 598856.BR.jpg
PHOTO - 598856.BR.jpg - © GAUTIER Stéphane/SAGAPHOTO.COM
DESSIN - 598911.BR.jpg
DESSIN - 598911.BR.jpg - © 2bdm
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : la Ville. Maîtrise d’œuvre : Agence 2BDM, Colette Bensoussan et Christophe Bottineau, architectes en chef des Monuments historiques. Bureaux d’études : Favier Verne (structure), Favier (électricité). Entreprises : Chanzy-Pardoux (mandataire), GTM. Chantier : déc. 2010-été 2012. Coût : 3,1 millions d’euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur