En direct

Comment tester les bétons autoplaçants ?

ALBANE CANTO |  le 18/02/2000  |  BétonInnovationFrance InternationalTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Béton
Innovation
France
International
Technique
Produits et matériels
Valider

Il n'existe pas de méthode pour caractériser facilement un béton autoplaçant. Le CEBTP travaille donc à un test technologique simple à mettre en oeuvre sur les chantiers.

En France, en effet, de nombreux chantiers ont déjà utilisé des bétons autoplaçants (BAP). Nés au Japon, ils se mettent, en effet, en place par simple gravitation. Ainsi, pas besoin de vibrations pour obtenir un produit homogène. La mise en oeuvre des BAP provoque moins de nuisances sonores et permet le bétonnage de zones fortement ferraillées, tout en assurant une très bonne qualité de parement en mobilisant moins de personnel.

Pourtant, si les propriétés de ces bétons sont connues, un chef de chantier serait bien en peine de les tester. « En effet, il n'existe pas, à l'heure actuelle, de test technologique simple que les entrepreneurs puissent mettre en oeuvre sur les chantiers. Aujourd'hui, le seul qui existe est le test d'étalement : 50 litres de béton qui s'écoulent par un cône doivent former une galette de 60 à 70 cm de diamètre », explique Lotfi Hasni, chef de service recherche matériaux du Centre expérimental de recherches et d'études du BTP (CEBTP). Ce test garantit seulement la fluidité du béton. Il faut donc mettre au point des essais rhéologiques (1) qui assurent qu'il n'y aura pas de ségrégation.

Lotfi Hasni est l'animateur, dans le cadre du projet BAP 2000, d'un thème sur « les propriétés et les caractéristiques des bétons autoplaçants durcis ». La tenue au gel (ou gélivité), est au centre du problème. Cette question amène à l'étude de la stabilité du réseau de bulles d'air, ainsi qu'au problème du retrait. Si celui-ci est différent du retrait connu des bétons traditionnels, cela entraîne des normes nouvelles, voire plus important, des problèmes de durabilité. Ces réflexions ont débuté mi-99 et les travaux du projet devraient s'achever courant 2003.

(1) Rhéologie : science dont l'objet est notamment l'étude des déformations et écoulement des matériaux

PHOTO : Les essais sont menés sur les bétons de Sika qui a introduit les BAP en France il y a une dizaine d'années.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil