Comment les multinationales du bâtiment réduisent leurs empreintes carbone ?

Réunissant des groupes comme Saint-Gobain, Lafarge et Vinci, l'association française des entreprises pour l'Environnement a, jeudi 15 novembre, fait le tour des bonnes pratiques en matière de réduction d'émissions de CO2.

Partager
Comment les multinationales du bâtiment réduisent leurs empreintes carbone ?
Emissions de CO2 de la ville de New-York en une journée, modélisées par l'agence Carbon Visual

Réunis jeudi 15 novembre au siège de Saint-Gobain, les membres l'association française des entreprises pour l'Environnement (EpE) ont exposé les moyens mis en œuvre pour diminuer leurs empreintes carbone. Rassemblées dans un ouvrage, ces bonnes pratiques concernent également des acteurs majeurs de la construction.

Chez les cimentiers, industrie responsable de 20% des émissions de CO2 au niveau mondial (3% en France), les actions conduites réduisent également les coûts de production. En s'engageant à utiliser, en 2020, 50% d'énergies non fossiles pour faire fonctionner les fours de ses cimenteries, Lafarge réduit sa dépendance vis-à-vis de ressources énergétiques dont les prix ne font que croître (ces énergies alternatives représentaient, en 2011, 13% des combustibles utilisés par Lafarge). Le groupe français travaille également au développement d'un clinker, élément de base du ciment, qui sera produit à une température de 1300°C au lieu des 1800°C nécessaires aujourd'hui. Cette chute de température, en plus de réduire les émissions de CO2, abaissera le prix de fabrication du ciment.
Ces pistes combinant réduction des émissions et baisse des coûts sont donc suivies par tous les cimentiers.

Plus en aval, l'entreprise de distribution de matériaux de construction Point P, membre de Saint-Gobain, tente de minimiser son empreinte carbone et sa facture énergétique en développant le transport par voie fluviale. Plus de 80% des containers acheminés vers sa base de 60 000 m² en Seine et Marne arrivent par péniches.

Industriels et distributeurs ont d'autant plus intérêt à développer ces bonnes pratiques que les constructeurs commencent, dans leurs projets, à prendre en compte l'empreinte carbone des matériaux. Vinci construction France a par exemple lancé une offre visant à allier garantie de performance énergétique et écoconception. Baptisée Oxygen, la démarche qui s'appuie sur l'analyse du cycle de vie du bâtiment doit servir à optimiser, sous le prisme des émissions de CO2, les choix des maitres d'ouvrages et des maitres d'œuvre.


Intérêt économique et pression du marché CO2


Si les membres d'EpE insistent avant tout sur leur bonne volonté, ils ne manquent pas de rappeler les opportunités économiques qui peuvent accompagner la recherche de réduction des émissions de CO2. La pression d'un marché carbone qui pèse de plus en plus financièrement est également un moteur de leur engagement.
A partir de 2013, l'Etat français n'allouera plus gratuitement les quotas aux entreprises mais les vendra aux enchères. Directeur général de Ciments Calcia, Jean –Yves Le Dreff estime qu'en 2020, les « droits à émettre du CO2» pourraient représenter 30 à 50%, du résultat opérationnel de son groupe.

Top 1000 des entreprises du BTP

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 1 000 plus grandes entreprises de BTP et construction en France

Je découvre le classement
Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil