Comment le GPA 41 accompagne les artisans en difficulté

Comment le GPA 41 accompagne les artisans en difficulté

Laurent Duguet |  le 10/10/2019  |  Loir-et-Cher100 % gros œuvre 100 % second œuvre100 % eau et énergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Loir-et-Cher
100 % gros œuvre
100 % second œuvre
100 % eau et énergie
Valider

Pour aider des entreprises en difficulté, des experts – tous retraités – ont créé un Groupement de prévention agréé, gratuit et indépendant, dans le Loir-et-Cher.

« L’idée de départ est simple : il s’agit d’assister gratuitement des artisans et TPE en difficulté. Ce n’est pas la peine d’essayer de tondre un œuf ! ». Ancien directeur de l’Urssaf de Blois, dans le Loir-et-Cher, Marc Duval a constaté, dès la crise de 2008, que nombre de petites structures cessaient leur activité sans avoir été conseillées : « Alors en fonction, je dressais des bilans sur l’état du recouvrement et je voyais des entreprises fermer, par exemple, pour des dettes de cotisations sociales, alors qu’aucun dirigeant ne venait nous voir. Nous en sommes arrivées à la conclusion que les services publics n’avaient pas connaissance de ces entreprises en difficulté ».

Après avoir convaincu le préfet, le TPG, le directeur de la Banque de France, la médecine du travail et l’Ordre des experts comptables, l’ancien directeur de l’Urssaf organise 12 réunions de sensibilisation, dans le secteur de Blois, Vendôme et Romorantin et attire 1200 entreprises, majoritairement des artisans et TPE.

Après plusieurs années d’accompagnement informel, le petit groupe d’experts – dont Marc Duval, à la retraite – découvrent un article du code de commerce (le 611-1) qui définit le Groupement de prévention agréé par l’Etat, en amont du tribunal de commerce, et « qui a pour mission de fournir aux entreprises qui y adhèrent une analyse des informations économiques, comptables et financières ainsi que la possibilité de signer des conventions auprès d’établissements de crédit et d’entreprises d’assurance ».

Agréé en novembre 2016, le GPA 41 a accompagné, en 2019, la création de GPA sur la totalité des départements du Centre-Val de Loire, avec le soutien des Confédérations des PME, du réseau EGEE, association nationale de seniors bénévoles de la Région. Outre Marc Duval, son président, le GPA 41 compte des « ex » venus d’horizons divers : 2 experts-comptables, un directeur de banque, un notaire, un huissier de justice, un juge du tribunal de commerce, 5 chefs d’entreprises, etc.

Démarche et résultats

Au départ, le chef d’entreprise doit contacter le GPA. « Intellectuellement, il doit faire le cheminement pour demander de l’aide, explique Marc Duval. À partir de là, le président ou le vice-président appelle pour prendre connaissance de son dossier et nous le recontactons pour connaître la nature des difficultés qu’il rencontre ». L’enjeu consiste à détecter les principales problématiques de l’entrepreneur pour « affiner la composition du Comité d’écoute ».

Le chef d’entreprise est ensuite reçu devant le Comité d’écoute (composé de 4 à 5 experts), éventuellement avec son épouse, son avocat, son expert-comptable. « L’entretien dure 1h30 pour, d’abord dégonfler le ballon de baudruche, avant de creuser les problématiques avec lui, bâtir un plan d’action, indiquer les voies de recours et savoir s’il souhaite que l’on négocie pour son compte. Pour autant, nous n’avons rien à vendre ! ».

Marc Duval se souvient d’un chef d’entreprise qui venait de reprendre une activité de ravalement avec 15 salariés, peu de temps avant qu’un contrôle aléatoire d’Urssaf ne mette à jour de « mauvaises pratiques, manifestement de longue date, de prise en charge de frais de déplacements ». L’entreprise a eu la vie sauve grâce au GPA qui a trouvé un avocat spécialiste du droit des affaires, permettant de préciser l’origine technique de l’erreur et d’orienter la responsabilité vers l’ancien cabinet comptable.

« Entre un divorce qui se passe mal entre mari et femme, une séparation difficile entre associés, une trésorerie exsangue qui pousse à redéfinir une politique commerciale, nous sommes confrontés à des cas très différents », détaille le président du GPA 41. Le groupement n’a pas à rougir de ses conseils : 90 entreprises ont frappé à la porte en 2019, affichant en moyenne 10 ans d’ancienneté,  à 85 % de moins de 10 salariés, avec un taux de viabilité de plus de 70 % (chiffres 2017). Au total, les solutions proposées par le GPA 41 ont sauvé… 860 emplois depuis sa création.

La prochaine étape est en cours d’élaboration : « D’une part, nous formons à la détection des entreprises en difficulté pour faire émerger des "lanceurs d’alerte", souligne Marc Duval. D’autre part, nous avons signé une convention régionale avec l’Urssaf qui a adressé un courrier invitant les chefs d’entreprises ayant des dettes non contestées et comprises entre 2 et 100 échéances à s’adresser au GPA ».

Créant volontiers des passerelles pour aider les entreprises, le GPA 41 a cependant refusé les demandes d’adhésion de la FFB, de la CPME ou de l’Ordre régional des experts-comptables pour, dit-il, «  assurer son indépendance de tout moyen de pression ».

Commentaires

Comment le GPA 41 accompagne les artisans en difficulté

Votre e-mail ne sera pas publié

Riccardo

12/10/2019 09h:40

Artisan pendant plus de 39 ans, perso, j'ai été confronté à ce type de situation d'entreprise en difficulté, (problèmes de trésorerie, charges impayées), avec à la clef une mise en règlement judiciaire en 2005. A l'époque pas de ce type de GPA, et je le regrette car j'ai dû me battre contre les différentes caisses et sans l'appuis de l'administrateur pour obtenir un plan de continuation et m'en sortir , après 10 ans de galère… J'aurais aimé être assisté, conseillé voir aidé par des anciens pros de la finance, des comptables ou managers pour gommer mes erreurs. L'administrateur judiciaire a le mérite d'exister mais en fait il ne gère que son propre business, sans jamais vous assister. Grand bravo aux créateurs du GPA 41. R. J

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur