Immobilier

Comment la blockchain continue d’investir l’immobilier

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Les usages de la blockchain au sein de l’immobilier sont multiples. Alors qu’elle en est encore à ses balbutiements dans le secteur, certains acteurs s’emparent de la technologie.  

Le mot est sur toutes les lèvres. Alors que l’Assemblée nationale a lancé une mission d’information sur la blockchain (voir définition en encadré), les professionnels de l’immobilier continuent de s’interroger sur les potentielles applications de cette technologie. C’est dans ce sens que l’Association des directeurs immobiliers s’est réunie ce 27 mars 2018 autour de la question. Normes, contraintes esthétiques, transactions, contrats, certifications… les usages recensés pour la blockchain sont nombreux dans l’immobilier.

« C’est un moyen de réinventer les modes de financement. Nous en sommes encore aux premières applications, mais ces dernières se généraliseront dès l’année prochaine », anticipe Hervé Moal, directeur de l’innovation de la société de conseil en immobilier Arp-Astrance. Déjà, aux Etats-Unis, la blockchain a servi dans le cadre d’une transaction immobilière dans le Vermont pour un montant symbolique de 10 dollars. La transaction a été validée par l’état américain.

 

Financer des opérations immobilières avec la blockchain

 

A côté de cet usage, la blockchain se démocratise à travers la montée en puissance des ICO (Initial coin offering). Cette méthode de levée de fonds fonctionne via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cryptomonnaies durant la phase de démarrage d’un projet. Ces actifs, souvent appelés « tokens » (jetons, en français), sont créés par l’équipe à l’origine de l’opération. H-Equities a fait de ces levées de fonds sa spécialité. La start-up amiénoise a ainsi créé en novembre dernier la première crypto-monnaie dédiée au secteur du bâtiment, baptisée Botpi.

« Avec l’ICO, il est possible d’acheter des biens immobiliers et de rémunérer les personnes qui ont payé l’achat avec des versements réguliers de revenus. L’émetteur des tokens ne partage ni le capital, ni les droits de vote », décrypte Sébastien Horemans, président de H-Equities. Financements d’opérations de promotion immobilière, de système de sécurisation, simplification des transactions immobilières… les avantages de la technologie sont multiples, selon le professionnel.

 

Des professionnels qui s’emparent de la technologie

 

C’est pourquoi les start-ups continuent de s’engouffrer dans le secteur, à l’instar de ContractChain, plateforme qui utilise la blockchain pour authentifier les documents. De quoi remplacer les notaires ? « C’est une évolution dont il faut s’emparer », assure Stéphane Adler, vice-président de la Chambre des notaires de Paris. Pour y arriver, la Chambre des notaires de Paris a mis en place une blockchain privée, « un test afin compiler des informations sur un immeuble, puis de l’estampiller ‘blockchain’. Par la suite, nous ne serons plus obligés de vérifier l’ensemble des informations », ajoute Stéphane Adler.

Autre initiative, cette fois-ci mise en place, par le Conseil supérieur du Notariat, en partenariat avec les huissiers et les banques : l’usage de la blockchain sur la copie exécutoire d’un contrat. L’objectif est de « faire en sorte qu’un titre exécutoire puisse se transférer au sein de l’Etat, puis au niveau européen », conclue Stéphane Adler.

 

Focus

La blockchain est un système complexe de transmission et de stockage de la donnée, mais aussi d’une base de données stockée sur les serveurs des utilisateurs, qui regroupe l’historique de l’ensemble des transactions. Sa particularité réside dans le caractère partagé de son registre : chaque participant de la blockchain possède un exemplaire de la base de données, mis à jour en temps réel. Ce qui lui confère une transparence dans son fonctionnement et garantit un certain niveau de sécurité. La forme la plus connue de la blockchain est la monnaie cryptographique, le bitcoin.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X