En direct

Comment Dijon veut devenir la première smart city française
Le siège du Grand Dijon, numérisé en 3D. La collectivité multiplie les initiatives dans le domaine de la "ville intelligente" depuis ces dernières années. - © © Ecartip.

Comment Dijon veut devenir la première smart city française

Florent Maillet |  le 07/09/2017  |  Côte d'OrSmart City

La métropole va connecter l’ensemble de ses services publics pour recueillir les données et les transmettre à un centre unique de gestion et de pilotage à distance. Elle annonce ce jeudi 7 septembre l’attribution de ce contrat de 105 millions d’euros sur 12 ans à un consortium composé de Bouygues Energies et Services et Citelum (filiale d’EDF), en partenariat avec Suez et CapGemini.

Dijon Métropole et ses 24 communes passent à la vitesse supérieure pour devenir une référence en matière de « ville intelligente ». La collectivité annonce ce jeudi 7 septembre l’attribution d’un contrat de 105 millions d’euros sur 12 ans à un consortium composé de Bouygues Energies et Services et Citelum (filiale d’EDF), dont Suez et CapGemini sont partenaires. Cet attelage s’impose face à trois autres compétiteurs, Vinci, Eiffage et Engie, eux aussi en lice sous forme de consortiums .

Centre de traitement et de pilotage unique

Le marché public de la Métropole de Côte d’Or, lancé voilà 2 ans, porte sur la conception, la réalisation, l'exploitation et la maintenance de différents équipements urbains connectés (capteurs sur les véhicules publics, éclairage, feux rouges, bornes d’accès au centre-ville, vidéo-protection ou, encore, sécurité et GTB des bâtiments des collectivités) mais aussi, et c’est là la spécificité dijonnaise, sur un centre unique de gestion à distance de l'espace public et de ces équipements, comme elle l'annonce sur son site. Ce centre de commandement regroupera les actuels centres de décision comme la police municipale ou l’e-administration. Il captera en temps réel et à distance les données, afin de déclencher et piloter les interventions. Les véhicules municipaux ou remplissant une mission de service public seront eux-mêmes connectés et géolocalisables.

C’est l’ensemble de ces pièces du puzzle mises bout à bout qui dessinent ce projet à la fois abouti et pionnier dans la stratégie de ville intelligente. En la matière, Dijon Métropole avait déjà avancé à grand pas ces dernières années. Par exemple avec des feux de signalisation connectés qui donnent la priorité aux bus, ou en modélisant son territoire en 3D grâce au « big data ». Des données dont le nombre va encore croître à un rythme exponentiel.

Commentaires

Comment Dijon veut devenir la première smart city française

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX