En direct

Evénement

Comment définir son cahier des charges ?

le 28/10/2011

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

La grue est un matériel essentiel quelles que soient les caractéristiques du chantier : choisir la bonne machine aura des conséquences directes sur la productivité.

La grue est « le chef d’orchestre du chantier ». Le choix du bon modèle sera donc essentiel pour la réussite du projet. Le choix se fait d’abord entre les différents types de machines possibles : chariot télescopique, grue classique ou grue à montage automatique (GMA) ? Cette dernière offre les mêmes fonctionnalités que la grue à montage par éléments. Mais son transport est plus aisé et son installation plus rapide. Elle présente en outre l’avantage de libérer le grutier de la machine grâce à sa télécommande. Pour nombre de petits entrepreneurs elle constitue donc un vecteur d’autonomie. Mais il ne faut pas oublier que, comme tout engin de levage, la GMA est un matériel qui nécessite une formation, à l’utilisation mais également au montage. Les accidents sont rares, cependant la taille de la machine interfère avec son environnement d’où la nécessaire présence de systèmes anticollisions intégrés. De plus, son poids, charge comprise, se reporte sur le terrain qui la supporte. Le calage de la grue est donc un point essentiel pour sa sécurité et celle des hommes qui l’entourent. Enfin, il faut comparer les offres des constructeurs, et s’interroger sur la pertinence de la location.

Grue ou chariot ?

Pour les chantiers de faible hauteur, comme la construction de maisons individuelles, le chariot à portée variable constitue une solution intéressante. La mobilité de ce matériel est aussi un atout quand plusieurs bâtiments sont concernés. La grue reste cependant plus productive. Elle alimente en matériaux de construction davantage d’hommes que ne peut le faire un chariot : de l’ordre de 20 à 25 contre 5. La grue n’est donc pas une alternative à un chariot mais à 5 ! De plus elle dépose sa charge exactement à l’endroit voulu, contrairement au chariot qui, lui, la dépose là où il peut. Enfin, la grue laisse un chantier propre, sans la boue et les ornières que creusent les roues d’un chariot.

Notre conseil La grue et le chariot télescopique peuvent aussi travailler ensemble et se compléter, l’un apportant la précision, l’autre la mobilité.

Grue à tour ou GMA ?

A capacité égale la GMA est plus complexe et plus onéreuse que la grue à tour : de 70 à 90 %. Mais elle est moins coûteuse à transporter, et ne nécessite ni l’intervention d’une grue mobile (dont la location représente un coût important), ni celle d’une équipe d’installateurs spécialisés (le montage et le démontage d’une grue à tour sont des opérations dangereuses). C’est ce coût d’installation et de démontage qui rend la GMA intéressante. Mais ce coût étant fixe, la rentabilité de la GMA va décroissant à mesure que la durée du chantier augmente : c’est une bonne solution pour les chantiers courts, moins sur la longue durée. Un autre atout des GMA : elles ne nécessitent que peu de maintenance, même si elles sont complexes.

Notre conseil Si les capacités nécessaires vont au-delà de 1,5 t à 40 m de flèche et 50 m de hauteur sous crochet, la GMA ne fera plus l’affaire.

L’accès au chantier

Le transport sur route de la GMA ne pose pas de difficultés. Mais les derniers mètres dans la boue du chantier vont s’avérer délicats. Il est possible de positionner certaines grues en les poussant. Si le chantier est mal viabilisé, des capacités « tout terrain » seront appréciables avec une garde au sol importante, de grands angles d’attaque et de fuite, etc. Bien que compacte, la GMA, avant déploiement, occupe un espace certain sur le chantier. Il peut arriver que la grue à tour, montée par le haut avec une grue mobile, soit la meilleure solution. Les GMA sont des machines qui tournent à partir du bas. Le lest est placé sur le châssis tournant. Là encore, l’ensemble occupe de la place. En cas de besoin les constructeurs proposent des modèles à rayon de giration raccourci.

Notre conseil On n’oubliera pas non plus le coût des essieux amovibles, plus rentables évidemment si on les partage entre plusieurs machines du même parc.

Le déploiement

L’hydraulique a tendance à prendre le pas sur les systèmes de déploiement à câbles. Ces derniers concernent encore les machines de grosse capacité, mais l’hydraulique y fait aussi une percée. Sa maintenance reste plus délicate que celle des câbles et des poulies. L’électronique embarquée facilite le déploiement, le travail, offre des programmes anti-ballants, etc. Encore faut-il que toutes ces fonctions soient relayées par la radiocommande. Il faut privilégier les machines dotées de moteurs à variation de fréquence : elles offrent une grande souplesse de fonctionnement, limitent la consommation électrique, et elles épargnent la mécanique grâce à leurs mouvements progressifs.

Notre conseil Les GMA modernes ont fait des progrès considérables. Leur prix s’en ressent ! Mais une machine perfectionnée accroît la productivité et la sécurité.

Achat ou location ?

On ne trouve pas de GMA chez les loueurs généralistes, comme Loxam ou Kiloutou, mais chez les loueurs de grues à tour qui proposent surtout des machines de forte capacité. Le recours à la location donne aussi à l’entreprise l’occasion de tester ce matériel avant, éventuellement, de l’acheter. L’achat se justifie lorsque l’on est sûr qu’un même matériel sera utilisé plusieurs fois. Une entreprise qui construit surtout des maisons individuelles, par exemple, peut trouver un modèle qui correspondra à la plupart de ses chantiers. Ce sera moins le cas d’un spécialiste en bâtiments tertiaires ou en logements collectifs.

Notre conseil Le recours à la location est une solution intéressante. Encore faut-il avoir un bon loueur dans sa région et s’assurer de sa réactivité en cas d’urgence.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur