Performance énergétique

Comment cette école nordiste a décroché le label PassivHaus [diaporama]

Mots clés : Bois - Démarche environnementale - Etanchéité - Ossature

Trait d’union entre deux écoles existantes, le nouveau bâtiment à ossature bois construite à Phalempin (Nord) par le groupe Ramery décroche le label PassivHaus, avec des performances d’étanchéité deux fois supérieures au seuil fixé. Le Moniteur a visité ce bâtiment ultra-performant.

La commande était un vrai défi : construire un bâtiment passif de 1 300 m2 dans la cour de récréation de deux écoles existantes, en pleine période scolaire et en dix mois chrono. Dotée de trois écoles élémentaires et primaire, la ville de Phalempin, au sud de Lille, souhaitait regrouper ses trois établissements sur un même site, pour faciliter la vie des 450 élèves.

Un terrain étant disponible à l’école des Viviers, le maire, Thierry Lazaro a décidé d’occuper la parcelle pour accueillir sept nouvelles classes. Contraintes imposées par l’équipe municipale: une haute performance énergétique et le maintien des élèves sur site pendant le chantier.

 

Préfabrication en atelier

 

Le groupe nordiste Ramery et l’agence Atrium Architectes de Douai (associée à AD Equation, spécialiste des études énergétiques), retenus pour ce chantier hors norme, ont relevé le défi. Grâce à un phasage de chantier très précis et une préfabrication en atelier, ils ont livré le bâtiment un mois avant la rentrée scolaire de septembre 2017, sans aucun dépassement sur l’enveloppe prévue de 4,8 millions d’euros.

 

Label PassivHaus

 

Mieux: leur bâtiment a décroché le label allemand PassivHaus qui impose le respect de quatre critères : besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m2/an, une consommation totale en énergie primaire inférieure à 120 kWh/m2/an, une perméabilité à l’air inférieure à 0,6 volume par heure et une fréquence de surchauffe inférieure à 10 % des heures de l’année.

En France, seules sept écoles ont décroché ce label. L’école des Viviers obtient un score d’étanchéité deux fois plus élevé que le seuil fixé par le label, soit la meilleure performance enregistrée en France dans un établissement scolaire.

 

Zéro fuite d’air

«Avec ce cahier des charges, le groupe scolaire n’était pas un ouvrage simple, confie Romain Darchicourt, directeur régional de Ramery Bâtiment. Nous avons réalisé une maquette numérique et anticipé toutes les liaisons techniques. Pour atteindre le zéro défaut sur la perméabilité à l’air du bâtiment, il fallait que la coque soit totalement hermétique mais également la fondation et la dalle. Les longrines et le soubassement en béton armé sont isolés dans la continuité de la paroi extérieure, pour éviter les ponts thermiques.»

 

Système innovant d’assemblage de panneaux

 

Les murs à ossature bois ont été préfabriqués en atelier, en incorporant toutes les gaines techniques et assemblés sur site grâce à un système de liaisonnage développé par Ramery Construction Bois.

Les baies vitrées sont en triple vitrage, les profils de menuiserie certifiés PassivHaus et les panneaux de bois isolés par 40 cm de laine de roche. Dans un souci d’intégration, les toitures sont végétalisées.

L’école des Viviers est entièrement connectée. Les stores à lame sont actionnés automatiquement en fonction de la lumière et de la chaleur. Toutes les pièces sont équipées de visiophones et d’un système d’alerte anti-intrusion. L’établissement sera relié à la fibre dès l’an prochain.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X