En direct

Evénement

Comment ça marche ?

le 18/10/2013  |  BétonMatériel de chantierProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Béton
Matériel de chantier
Produits et matériels
Valider

La banche est le matériel de coffrage vertical le plus répandu sur les chantiers de bâtiment. Elle sert à la réalisation des murs en béton, coulés dans de bonnes conditions de sécurité.

PHOTO - 747241.BR.jpg
PHOTO - 747241.BR.jpg - ©
PHOTO - 747247.BR.jpg
PHOTO - 747247.BR.jpg - ©
PHOTO - 747246.BR.jpg
PHOTO - 747246.BR.jpg - ©
PHOTO - 747245.BR.jpg
PHOTO - 747245.BR.jpg - ©
PHOTO - 747243.BR.jpg
PHOTO - 747243.BR.jpg - ©
PHOTO - 747244.BR.jpg
PHOTO - 747244.BR.jpg - ©
PHOTO - 747242.BR.jpg
PHOTO - 747242.BR.jpg - ©
La peau coffrante

La peau coffrante est la surface en contact avec le béton. Les Français préfèrent la peau métallique, garante d’un très bon rendu, mais qui doit être entretenue en atelier. La peau en bois, elle, ne se répare pas ; elle se remplace. Dans tous les cas, la peau doit être huilée avant le coulage.

la passerelle

La particularité des banches par rapport aux autres types de coffrages est qu’elles intègrent les accessoires de sécurité. Passerelles, échelles et garde-corps n’ont pas à être ajoutés par la suite, et sont toujours présents. Pliables, ils peuvent être rabattus quand ils ne sont pas nécessaires, sans les enlever.

Les liaisons

Les banches sont équipées de systèmes d’attaches sur leurs bords, leur permettant d’être assemblées les unes aux autres, horizontalement et verticalement. On relie entre elles des banches identiques, ou bien on y ajoute des panneaux de tailles variées pour adapter la hauteur et la largeur à celles du voile à coffrer.

La tige d’entretoise

Les tiges d’entretoise traversent le coffrage pour liaisonner les deux panneaux entre eux. Elles laisseront un trou dans le voile qui sera rebouché par la suite. Ce sont elles qui reprennent la pression exercée à l’intérieur du coffrage par le béton frais avant que celui-ci ne fige. De leur diamètre dépend leur résistance, donc la pression admissible qui, elle-même, détermine la hauteur de béton susceptible d’être coulé d’un seul coup.

Les béquilles

Les béquilles sont des étais fixés à demeure, doublés d’un bracon. Elles sont destinées à stabiliser et à régler la verticalité des banches. Présentes sur chaque panneau, elles ne dispensent pas d’un étayage supplémentaire qui ne s’installe que d’un seul côté, destiné à contrer les effets de la prise au vent. Cet étai additionnel, appelé « stabilisateur », est souvent arrimé à un lest en béton amovible.

En option - Le compas

Le compas est un moyen de stabiliser les banches. Il maintient les deux panneaux face à face et évite leur basculement. On installe généralement deux   parfois un seul  compas en haut des banches qui servent également de point d’arrimage au moment du grutage. Lors du décoffrage, les compas écartent les deux panneaux, puis ils les rapprochent dans la bonne position pour préparer le coulage suivant. Pratique, le compas souffre cependant d’un défaut : il rajoute du poids à l’ensemble, ce qui implique un renforcement des moyens de levage.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur