Immobilier

Comment Bordeaux Métropole veut reprendre le pouvoir sur les prix du foncier

Les membres de la conférence permanente des acteurs fonciers et immobiliers ont présenté leur stratégie pour réguler les prix des terrains dans la métropole bordelaise. Des prix dont la croissance régulière s’est accélérée ces deux dernières années.

Pour jouer sur les prix du foncier et, par extension, accroître la production de logements neufs et accessibles, les promoteurs, Bordeaux Métropole et l’Etablissement public foncier de Nouvelle-Aquitaine ont mis au point une boîte à outils. Il s’agit d’engagements de la part des différents acteurs qui, malgré le consensus affiché, présentent des points de crispation.

La conférence permanente des acteurs fonciers et immobiliers, créée il y a un an et demi et qui se réunit 5 à 6 fois par an, opérera un suivi des transactions.

 

Retour à la valeur vénale du foncier

 

«L’évaluation financière du foncier liée à la valeur du projet est un problème, reconnaît Jacques Mangon, vice-président de Bordeaux Métropole chargé de la stratégie foncière; c’est une estimation inflationniste». La collectivité vendra au prix de la valeur vénale du foncier et les promoteurs pourront monter une opération en référence à ce prix.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X