En direct

Combien va coûter le passage à la norme Euro 6 ?
PHOTO - 708007.BR.jpg - ©
Evénement

Combien va coûter le passage à la norme Euro 6 ?

le 29/03/2013  |  FiscalitéEnergieNormesFrance Immobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Fiscalité
Energie
Normes
France
Immobilier
Réglementation
Valider

Pour les camions de plus de 3,5 t, la norme d’émission des gaz d’échappement Euro 6 entre en vigueur le 1 er janvier 2014. Les solutions techniques entraîneront un surcoût, en partie compensé par la fiscalité.

La norme Euro 6 est la dernière étape d’un long processus de diminution des émissions polluantes des moteurs diesels routiers, avec 80 % d’oxydes d’azote et 66 % de particules en moins. Prévue pour le 1 er janvier 2014, cette réglementation ne se contente pas d’imposer de nouveaux seuils : ce texte introduit d’autres limites sur les émissions d’ammonium, les fuites de gaz de carter (blow-by), renforce le critère de tenue des performances dans le temps jusqu’à 700 000 km ou durant sept ans, et impose l’amélioration des systèmes de diagnostic et de suivi embarqués (On-Board Diagnostic - OBD). Quant aux particules, leur seuil est désormais indiqué en poids et en nombre : il ne s’agit plus de filtrer les plus grosses mais de s’attaquer également aux plus fines qui sont les plus dangereuses. Tout cela s’accompagne de nouveaux équipements.

Consommation équivalente

Scania et Mercedes-Benz, suivis par Man, dans l’attente d’ici à juin au mieux de Daf, de Renault Trucks et de Volvo Trucks, privilégient une combinaison de technologies. Celle-ci s’appuie sur des injections à très haute pression, le recyclage des gaz d’échappement refroidis (EGR), le post-traitement des gaz d’échappement par injection d’urée et catalyse (SCR avec AdBlue) et l’ajout de filtres à particules (DPF). Seul Iveco, dont la gamme chantier Euro 6 est annoncée d’ici au quatrième trimestre 2013, a opté pour une approche fondée sur le post-traitement des gaz d’échappement SCR avec catalyseurs d’oxydation diesel (DOC) contre les rejets d’ammonium. Baptisée « Hi-eSCR » (High efficiency SCR), sa technologie exclusive renferme une série d’innovations développée par Fiat Power Train Industrial, son motoriste. Tout cela a un coût… La différence de prix entre un véhicule Euro 6 et un Euro 5 est estimée entre 7 000 et 10 000 euros. Qui plus est, ces moteurs ne seront pas plus sobres ! Si tous les constructeurs annoncent une baisse de la consommation d’AdBlue (en moyenne, 1 l pour 10 l de carburant), seul Iveco garantit à ce jour des coûts d’exploitation et une consommation de carburant équivalents à ses modèles Euro 5. Le passage à l’Euro 6 pourrait donc se résumer à une perte financière sèche, à tel point que les utilisateurs de poids lourds pourraient se ruer sur les modèles actuels avant leur disparition. « L’arrivée de la norme Euro 6 en 2014 avec l’augmentation du prix des véhicules devrait finir par booster les ventes d’Euro 5 », pronostique l’Observatoire du véhicule industriel (OVI), une émanation de la BNP réputée pour ses analyses du secteur. Favoriser l’achat de véhicules plus polluants… Voilà qui va à l’encontre de l’esprit de la réglementation. D’où la mise en place d’une fiscalité incitative pour corriger cet effet pervers.

Le barème incitatif de l’écotaxe

Pour motiver les acquéreurs à anticiper la migration de leur parc, seule l’écotaxe à compter du 1 er octobre 2013 prévoit un barème incitatif. Selon les catégories de véhicules (fonction du nombre d’essieux), celui-ci s’élève entre 6,8 et 11,9 cts/km pour un véhicule Euro 6 contre 7,6 à 13,3 cts/km pour un Euro 5. Soit une économie de l’ordre de 10 %. Elle s’élève à 15 % par rapport à un Euro 4, puis, pour les classes inférieures, à 23 %, à 26 % et à 29 %. Entre un Euro 5 et un Euro 6, l’avantage financier est d’environ 1 ct/km taxé. Il ne sera donc perceptible qu’à partir de 600 000 et 900 000 km parcourus par an ! Courant chez les grands routiers, ce kilométrage est rarement atteint par les véhicules des entreprises de TP.

Demande de subvention

Dans le meilleur des cas (comparé à un Euro 1 ou 0), l’incitation « écotaxe » intervient au-delà de 180 000 km par an. Arrivant au même constat et riche de l’exemple allemand où une aide publique jusqu’à 6 000 euros est proposée pour l’achat d’un véhicule Euro 6, le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) sollicite pour la France un réel soutien financier. « Avec 6 000 euros de subvention, les opérateurs allemands ont tout de suite amorti la différence de prix à l’achat entre un Euro 5 et un Euro 6 », souligne Jacques Bruneel, président de la branche concessionnaires VI du CNPA pour qui, une aide « de 1 500 euros serait déjà déterminante ». Mais, dans l’ambiance politique actuelle, il est fort peu probable que le gouvernement adopte une subvention directe à l’achat d’un moteur diesel, fût-il plus propre.

PHOTO - 708007.BR.jpg
PHOTO - 708007.BR.jpg - ©
PHOTO - 708006.BR.jpg
PHOTO - 708006.BR.jpg - ©
PHOTO - 708008.BR.jpg
PHOTO - 708008.BR.jpg - ©
PHOTO - 708005.BR.jpg
PHOTO - 708005.BR.jpg - ©
PHOTO - 708118.BR.jpg
PHOTO - 708118.BR.jpg - © gilles rambaud
Mercedes-Benz lance l’Arocs

Le passage à l’Euro 6 signifie pour Mercedes-Benz le renouvellement complet de ses gammes. Après l’Actros longue distance et l’Antos pour la distribution, le constructeur à l’Etoile présentera en avant-première sur le salon Bauma son nouvel Arocs, dédié aux opérations de chantier. Avec seize niveaux de puissance, de 238 à 625 ch, et boîte de vitesse Powershift de série, notamment, cette nouvelle gamme se présente sous deux modèles, l’Arocs Loader et l’Arocs Grounder, qui se déclinent en un large éventail de carrosseries.À voir à la Bauma, sur le stand Daimler, B4.104/204

Scania mise sur ses acquis


Pour répondre à Euro 6, Scania a consacré ses efforts au post-traitement des gaz d’échappement. Le constructeur suédois a conservé ainsi son moteur DC13 de 440 à 480 ch équipé notamment d’une recirculation des gaz d’échappement refroidis (EGR) et d’une injection XPI à rampe commune. Pour les post-traitements, il y a adjoint plusieurs équipements : catalyseurs à oxydation, SCR avec nouveau mélangeur d’AdBlue et à ammonium, filtre à particules.
À voir à la Bauma, sur le stand Scania, B4.102/202

Man : sortie du TGS Euro 6


Parmi les exclusivités du salon Bauma, Man lèvera le voile sur sa nouvelle gamme chantier TGS et TGX Euro 6. Sous le slogan « Consistently efficient », ses nouveaux moteurs de 320 à 480 ch combinent l’injection de carburant Common Rail avec les technologies EGR et SCR, le filtre à particules et le turbo à double étage avec intercooler. À noter aussi, la présentation d’un moteur de 15,2 l, six cylindres, d’une puissance supérieure à 500 ch, ainsi qu’un modèle quatre essieux de 50 t pour les opérations minières.
À voir à la Bauma, sur le stand MAN, B4.209/307

L’avis de l’expert - « Pour l’instant, nous ne voyons pas d’achat par anticipation »

« Vu les derniers chiffres en notre possession, orientés à la baisse, nous ne voyons pas d’achat par anticipation. Pourtant, nous pensions que les ventes de camions Euro 5 allaient être dopées par l’arrivée imminente des camions Euro 6, plus coûteux. Au début, les constructeurs évoquaient un surcoût de 15 000 euros. Aujourd’hui, ils parlent d’une fourchette comprise entre 7 000 et 10 000 euros, mais, pour un tracteur routier à 70 000 euros, cela fait plus de 10 % d’augmentation. Même pour une configuration plus chère  un porteur avec grue, par exemple , ce surcoût fera grincer des dents car les acheteurs ont des budgets serrés. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur