Collège des Bernardins : renaissance d'un joyau cistercien (+vidéo et portfolio)

Partager
Collège des Bernardins : renaissance d'un joyau cistercien (+vidéo et portfolio)
Le Collège des Bernardins sera ouvert au public les 5, 6 et 7 septembre à l'occasion de journées portes ouvertes.

Après une restauration de grande ampleur, le Collège des Bernardins a été inauguré le 4 septembre 2008 par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, en présence notamment de Christine Albanel, Bertrand Delanoë et Jean-Paul Huchon. Retour sur ce chantier singulier d'un point de vue technique.

Rue de Poissy, à Paris Ve, cet édifice cistercien bâti au XIIIe siècle a abrité pendant plus d'un siècle une caserne de pompiers, après avoir servi de prison et d'entrepôt. Enfin, il a été racheté 1,9 million d'euros par l'archevêché à la ville de Paris pour en faire un lieu dédié à l'art, aux débats, à la formation et à la recherche. 10 ans de projet et un budget total de 50 millions d'euros auront été nécessaires pour mettre en œuvre les moyens exceptionnels qui ont permis de sauver l'édifice de la ruine.

Pour parvenir à cette réussite, il a fallu du travail (Voir le chantier en portfolio)
D’abord pour sauver un édifice menacé. Remède, une reprise en sous-œuvre : 322 micropieux ont stabilisé un bâtiment (71 m x 14 m) construit sur un sol alluvionnaire. Le toit à la bourguignonne, couvert de 110.000 tuiles de cinq nuances, a été restitué. Au total, 5.000 m2 sur quatre niveaux : un cellier déblayé pour la première fois depuis l’époque médiévale, cloisonné en salles de cours ; une grande salle gothique longue de 69 mètres pour l’accueil et les expositions ; un auditorium de 250 places logé dans le grand comble. A l’extérieur, un jardin et, enterrées, une salle polyvalente (120 places) et une bibliothèque (7.000 volumes).
Deux ans d’études, trois ans de chantier ont été nécessaires. "Les difficultés n’ont pas manqué. Mais la plus grande fut de faire fonctionner un bâtiment médiéval au XXIe siècle avec son cortège technique tout en respectant son caractère historique", souligne l’architecte Emmanuel Brelot, responsable du projet chez Jean-Michel Wilmotte.

I D-G et H G




Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Week-End

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Fourniture de bois et de matériel de menuiserie

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil