En direct

Collectivités locales Mieux répondre aux services de proximité

le 05/12/1997  |  LogementEvénementCollectivités localesArchitectureUrbanisme

« Nous sommes au service du développement local », se plaît à déclarer Jean-Pierre Brunel, directeur général adjoint de la Caisse et patron de la puissante Direction des services aux collectivités locales (DCL) qui a sous sa coupe, entre autres, les 26 directions régionales de la CDC. Depuis les lois de décentralisation, les besoins et les attentes des responsables locaux n'ont cessé de croître. Mais le contexte a quelque peu changé ces dernières années, la crise de l'aménagement étant passée par là. Président de la Scet, Jacques Bailet résume la situation en affirmant notamment : « les exploitants ont succédé aux aménageurs ». Pour tenir compte de cette nouvelle donne et des difficultés rencontrées par la Scet (30 millions de francs de pertes en 1996, probablement autant cette année), les dirigeants de la Caisse ont décidé de « rapprocher » - le verbe « fusionner » est parfois utilisé - la Scic (pôle immobilier) et la Scet (pôle aménagement), la nouvelle entité devant voir le jour en 1998.

Les différents métiers de la Scic-Scet sont désormais bien identifiés : logement, management de projets, services à l'économie mixte locale et aux SEM d'autoroutes. « Chacune de ces filières doit se redéployer et devenir opérationnelle », explique à ce sujet le président de la Scet.

Le groupe Scic, qui est aujourd'hui l'un des principaux groupes immobiliers en France (au total, 178 000 logements, dont 107 000 logements HLM et 71 000 dans le secteur privé), s'efforce d'être plus mobile. En clair, cela veut dire que cette filiale spécialisée de la Caisse pourrait démolir près de 7 000 logements pouvant difficilement être rénovés, vendre près de 1 500 logements par an (contre 700 environ à l'heure actuelle), construire davantage de logements HLM (2 000 constructions neuves seulement par an à l'heure actuelle), poursuivre la politique engagée par Capri (qui produit environ 1 200 logements collectifs - en milieu urbain - par an) et « ne pas se faire trop d'illusions sur les logements étudiants, un marché en phase de déclin », comme l'explique Patrice Garnier, P-DG du groupe C3D. Lequel n'est pas mécontent de voir Scic Développement (ex Scic Amo) intervenir davantage à l'international (par exemple en tant qu'expert pour la rénovation de la bibliothèque Lénine de Moscou.

Pour ce qui est du soutien à l'économie mixte locale, les responsables de la Caisse comptent beaucoup sur la relance de la Scet qui dispose d'un réseau de plus de 200 sociétés d'économie mixte (SEM) dans le domaine de l'aménagement, du développement terri- torial et de l'exploitation de ser-vices locaux. Les dirigeants de la CDC sont conscients des attentes nouvelles des responsables locaux qui sont plus confrontés aujourd'hui à des problèmes de montage, de financement et ensuite de gestion de projets qu'à des problèmes d'aménagement pur. « Les problèmes à résoudre sont plus complexes qu'autrefois. Ils exigent de notre part une plus grande technicité, mais dans le même temps, les élus locaux acceptent difficilement de payer cette expertise », constate Patrice Garnier.

La Scet, qui va recadrer ses actions, devrait donc être plus présente à l'avenir dans les Sem de gestion et dans des métiers nouveaux ou relativement nouveaux : ville, développement territorial et rural, environnement, gestion urbaine, voire dans les télécommunications.

Sur les deux premiers volets, la Caisse a joué, à l'évidence, un rôle moteur et a, indirectement, incité les pouvoirs publics à être encore plus attentifs à la politique de la ville, au développement social urbain, à la rénovation de l'ha- bitat en milieu rural, à la redynamisation des centres de villes moyennes, etc. Il est vrai qu'elle consacre annuellement près de 3,5 milliards de francs à la politique de la ville (1) et que le montant de ses prêts pour l'hébergement des jeunes travailleurs, des étudiants, des personnes âgées, des SDF, etc. dépasse la barre des 800 millions de francs par an.

(1) dont 3 milliards de prêts sur fonds d'épargne.

MISSIONS Ayant pour vocation d'accompagner les politiques publiques, la Caisse adapte ses prestations aux nouveaux besoins : soutien à l'économie mixte, à la politique de la ville, à la rénovation des centre-villes, au développement du monde rural, financement de projets, etc.

ACTUALITE Le rapprochement de la Scic (pôle immobilier) et de la Scet (pôle aménagement) devrait être effectif courant 1998. Le savoir-faire de la Caisse devrait être encore plus mis à contribution pour tout ce qui touche à la politique de la ville et au développement rural.

La gestion des fonds du capital-risque de 600 millions de francs vient s'ajouter à un programme triennal de 1,5 milliard de francs en faveur des PME.

Cet article fait parti du dossier

Caisse des dépôts

Commentaires

Collectivités locales Mieux répondre aux services de proximité

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX