En direct

Colas satisfait de son premier véhicule hybride thermique-électrique

Hakim Bendaoud |  le 16/12/2011  |  Entreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Valider

Après un an et demi d’essai la diminution de la consommation est confirmée dans le cadre d’une utilisation urbaine.

Depuis plus d’un an et demi Colas teste un véhicule hybride combinant électrique et diesel. Développé sur la base d’un Renault Premium Distribution en configuration 4 x 2 avec une benne basculante, ce camion est doté d’un moteur Diesel DXi 7 Euro 5 de 310 ch associé à un moteur électrique, et d’une boîte de vitesses robotisée. Comment ça marche ? Selon les besoins, les deux moteurs tournent soit en parallèle, soit séparément. L’énergie est récupérée quand le camion freine ou lors des phases de décélération. Elle est transformée en électricité, stockée et utilisée lors des redémarrages. Lorsque le véhicule est à l’arrêt, une fonction baptisée « Idle Shut Down » entraîne l’extinction automatique du moteur thermique. Celui-ci ne prend le relais qu’au-delà de 20 km/h. Le recours à cette technique n’est donc intéressant que si les véhicules sont soumis à de fréquents arrêts…

Une conduite plus souple

Colas a affecté ce camion à la livraison de granulats dans la région lyonnaise, à raison d’une moyenne de six rotations par jour à 9 t de charge utile dans un rayon de 40 km. « Au terme de 10 000 km d’utilisation, ce véhicule nous a permis d’économiser 24 % de carburant par rapport à un véhicule équivalent muni d’une boîte manuelle », détaille Didier Fracchetti, adjoint au directeur du matériel Sud-Est de Colas. Les émissions de C02, directement proportionnelles à la consommation, sont réduites d’autant. Et il y a le confort sonore : 74 dB seulement en mode tout électrique. Toutefois un camion hybride comme celui utilisé par Colas nécessite une conduite plus souple, « très surprenante au début », confie un chauffeur. Mais l’expérience est plutôt bien vécue. Marc Privas, chauffeur depuis 33 ans, note l’effet que le véhicule provoque chez les clients. « Nous avons beaucoup de demandes de renseignements et cela améliore le relationnel avec la clientèle. » Un an et demi après l’acquisition de ce premier modèle, le groupe Colas est toujours en phase d’expérimentation. Peut-être le temps de juger de la durée de vie des batteries et de leur coût de remplacement ? Dans le secteur du BTP seul Point P s’est à son tour lancé dans l’expérience en achetant un véhicule similaire, Renault également, équipé d’une grue auxiliaire.

PHOTO - 602018.BR.jpg
PHOTO - 602018.BR.jpg - © H. Bendaoud

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur