En direct

Colas confiant pour 2013
Hervé Le Bouc, P-DG de Colas - © © Photothèque Bouyges SA

Colas confiant pour 2013

JB |  le 01/03/2013  |  TransportsInternationalAutres DOM-TOMEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Transports
International
Autres DOM-TOM
Europe
Valider

Après un exercice 2012 satisfaisant, Colas anticipe une année 2013 stable. En France notamment, le numéro un mondial de la route compte sur les grands chantiers et l’achèvement des projets municipaux avant les élections de 2014.

2012 a été une année correcte pour Colas dans un environnement économique peu porteur. Le chiffre d’affaires de l’exercice s’établit à 13 milliards d’euros, en hausse de 5% (+3% à périmètre et taux de change constant). Le résultat opérationnel atteint 406 millions d’euros (en repli de 13%), ce qui place la marge opérationnelle à 3,1% contre 3,8% en 2011.

En France, la nouvelle organisation est en place

En France métropolitaine, Colas affiche un chiffre d’affaires pour ses activités «route» de 5,2 milliards d’euros, en légère hausse de 1%. «Corrigé de l’inflation des coûts, cela représente une baisse du volume d’activités de 3%, pondère Hervé Le Bouc, P-DG du numéro un mondial de la route. Ce qui représente une quatrième année de baisse consécutive». Les prix s’étant stabilisés à un niveau bas, Colas a mis en place un plan d’adaptation pour maintenir ses marges. Depuis le 1er janvier 2013, une nouvelle organisation est opérationnelle «qui vise à gagner en agilité et en marge de manœuvre» comme l’indique Thierry Genestar, directeur général Routes France (voir notre article ici). Les seize filiales régionales qui intervenaient sous trois marques distinctes (Colas, Screg et Sacer) ont cédé leurs places à sept nouvelles filiales rassemblées sous la marque unique Colas.

2014, un saut dans l’inconnu

L’année 2013 s’annonce favorablement avec un carnet de commandes en hausse de 5% (3,5 milliards au 31 décembre, toutes activités confondues). «Nous bénéficierons de la poursuite de grands chantiers comme l’A63 et des travaux qui traditionnellement précèdent les élections municipales, notamment les transports en commun urbains» annonce Hervé Le Bouc. Et à partir de 2014 ? «C’est le saut dans l’inconnu. Il faudra laisser le temps aux équipes communales, nouvelles ou reconduites, de se mettre en place ; il faudra voir où en est la mise en place  de l’acte 3 de la décentralisation… Il faudra être réactifs et adaptables. Ce que permettra notre nouvelle organisation».

En 2013, Colas pourra également compter sur son activité ferroviaire qui, si elle s’exprime plus largement à l’international (voir focus ci-dessous), bénéficiera du plan de remise à niveau du réseau mené par Réseau Ferré de France et des projets de tramways en cours.

Faut-il s’attendre à des opérations de croissance externe ? «Nous poursuivrons la politique d’acquisitions ciblées comme nous l’avons fait en 2012», répond le P-DG. En France, il s’agira plutôt de dossiers de carrières. Car au niveau de l’activité travaux, la couverture actuelle du territoire par les sept filiales régionales de Colas ne souffre que de peu de «zones blanches».

Dans les départements d’Outre-Mer, l’activité en 2012 a été contrastée. En croissance à Mayotte, en Guyane et à la Réunion, stable en Guadeloupe et en baisse en Martinique. Colas ne prévoit pas d’évolution significative en 2013.

Une croissance portée par l’international

La progression du chiffre d’affaires de Colas est essentiellement portée par l’international. En 2012, 5,67 milliards d’euros y ont été réalisés, toutes activités confondues, ce qui représente une hausse de 10%. L’activité ferroviaire notamment, boostée depuis l’acquisition de Spie Rail, a bénéficié de la poursuite de contrats de renouvellement au Royaume-Uni et de la montée en puissance de grands chantiers remportés en 2011 à Kuala Lumpur en Malaisie et Los Teches au Venezuela. «Et nous attendons les résultats prochains d’autres belles affaires potentielles, précise Hervé Le Bouc. Sur une LGV marocaine ou un TER en Tunisie».

Du côté de l’activité «travaux routiers», l’Europe du Nord a fait de la résistance en 2012. Mention spéciale au Royaume-Uni qui bénéficie de la récurrence de contrats pluriannuels comme celui qui démarrera en avril prochain pour la rénovation et l’entretien des voies principales du centre de Londres pour une durée de 8 ans. En Europe centrale, l’effondrement des dernières années a été jugulé au prix d’efforts d’adaptation importants conduisant par exemple en Roumanie à l’arrêt pur et simple des activités de travaux. Enfin, en Amérique du Nord, l’activité a été affectée par le report du nouveau plan d’infrastructures routières qui a décalé d’autant les projets d’investissements des états. «Et nous avons connu une perte de rentabilité du fait d’une activité itinérante d’entretien low-cost que nous n’avons pas réussi à développer», a précisé Hervé Le Bouc. En revanche, Colas Canada a réalisé une année record malgré l’arrêt de l’activité à l’ouest un mois plus tôt que prévu du fait d’un hiver précoce.

A souligner la très bonne performance de la zone Asie/Australie (+35% de CA) grâce notamment aux ventes de produits bitumineux. Illustration avec l’Australie où un nouveau dépôt de bitume a été construit et en Inde où Colas a installé sa neuvième usine d’émulsion.

Commentaires

Colas confiant pour 2013

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur