En direct

Clusters bâtiment durable : des moteurs économiques territorialisés
Clusters ou assimilés fédérés par le Plan Bâtiment Durable - © © Plan Bâtiment Durable

Clusters bâtiment durable : des moteurs économiques territorialisés

Frédérique Vergne |  le 17/09/2013  |  ERPEnvironnementFrance entièreEuropeSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
ERP
Environnement
France entière
Europe
Santé
Technique
Bâtiment
Valider

Pendant trois jours se tiennent  les universités d’été du réseau inter-clusters bâtiment durable, sous le patronage du Plan Bâtiment Durable. Un événement important pour mutualiser les savoirs et échanger sur les pratiques et les projets développés en région.

Partage d’expériences, échange et réflexion : trois termes qui définissent ce que sont les Universités d'été du réseau inter-clusters avec en filigrane de relever les défis de l’efficacité énergétique dans le bâtiment grâce au travail en réseau. C’est pourquoi ces universités sont devenues un rendez-vous annuel. Après la première édition en 2012 portée par le Codem Picardie, c’est au tour du cluster Eskal Eureka d’organiser les deuxièmes universités du 18 au 20 septembre à Biarritz et San Sebastian (Espagne). Au programme de cet événement orienté sur la coopération régionale transfrontalière : ateliers pour échanger, visites de chantiers exemplaires et conférences avec des experts du bâtiment durable.

Le réseau Inter-clusters est né à l’initiative collective du Plan Bâtiment Durable et de quelques clusters. Aujourd’hui, il fédère une  trentaine de clusters ou assimilés car toutes les structures qui le composent ne sont pas de même nature.

Cluster : à quoi ça sert ?

Un cluster est "un groupe d'entreprises et d'institutions partageant un même domaine de compétences, proches géographiquement, reliées entre elles et complémentaires" (définition donnée par son initiateur, l’américain Michael Porter, dans les années 90).

Il peut être créé par le Conseil régional et financé entre 60 et 80% par des fonds publics, comme c’est le cas pour le cluster Rhône Alpes Eco-énergies, ou  à l’initiative d’entreprises et donc financé essentiellement sur des fonds privés comme le cluster Eskal Eureka ou encore basé sur des financements publics et privés comme le Codem Picardie.

« Le cluster a pour vocation d’aider toutes les entreprises sur le territoire, explique Mickaël de Chalendar, directeur technique du cluster Rhône-Alpes Eco-énergies, et de les mettre en relation.  Plus largement, notre mission est un soutien au développement commercial, à l’export, au projets innovants et à la formation ». Blaise Dupré, directeur de Codem Picardie, affine la définition en précisant qu’il s’agit de stimuler la demande auprès de la maîtrise d’ouvrage professionnelle et d’animer le réseau d’entreprises constitué de profils très divers. Les adhérents peuvent aussi bien être des industriels que des start-up, des entreprises de bâtiment de toutes tailles, des bureaux d’études, des architectes, des bailleurs sociaux, privés et publics, des laboratoires ou encore des institutionnels et associations.  Dominique Lefaivre, directeur du cluster Eskal Eureka qui représente, hors grands groupes adhérents (Saint-Gobain – GDF Suez – Eiffage – Crédit Agricole) 20% du poids économique du Pays Basque estime que l’intérêt du cluster repose sur le développement collectif des entreprises et une dynamique compétitive rendue possibles grâce aux mutualisations et aux économies d’échelle qu’elle suscite.

Mutualisation de la matière grise et des moyens

Différents en ce qui concerne leur financement, les clusters ont aussi leurs propres spécificités, qui reposent la plupart du temps sur leur localisation géographique et la stratégie initiale de la structure. Ainsi, le Codem Picardie (60 adhérents) qui est à l’origine un centre technique de recherche est orienté vers l’éco construction et les éco matériaux, tradition agro-industrielle de la Picardie oblige. Actuellement il met au point avec des partenaires un béton intégrant de paille de colza. Il a également une mission autour de la formation pour les formateurs bâtiment et travaille sur un système de tiers-financement public qui sera mis en place fin septembre.

Davantage orienté sur l’efficacité énergétique, le cluster Eskal Eureka (70 adhérents), entre autres "plateforme technologique labellisée" par le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, a développé en 12 ans quelque 200 projets avec les PME. Parmi eux, la mise en place d’une méthode structurée pour la réhabilitation de maisons individuelles qui permet d’optimiser le processus global en "interfaçant" les différents corps d’état et ainsi mieux préparer les chantiers.  Il travaille également sur le maintien à domicile des personnes âgées en construisant un démonstrateur pour de nouveaux systèmes en vue d’une meilleure accessibilité. Par ailleurs, la mutualisation des moyens financiers a permis à 12 entreprises locales d’acheter un scanner 3D pour effectuer les relevés des bâtiments à réhabiliter.

Un autre exemple est celui du cluster Rhône-Alpes Eco-énergies, créé en 2006 (230 adhérents, mais 800 entreprises ont accès à 70% de ses actions) qui a particulièrement développé le sujet des groupements d’entreprises permanents.  Accompagnés par le cluster, 12 groupements de ce type ont ainsi vu le jour pour présenter une offre globale aux maîtres d’ouvrage. Le cluster a d’ailleurs été lauréat de l’appel à projets grappes d’entreprises lancé en 2009. « Comme les besoins des adhérents sont variés, nous faisons du sur-mesure », précise Mickaël de Chalendar qui explique avoir organisé 200 rendez-vous avec des investisseurs pour les besoins de trésorerie d’une centaine d’entreprises.

L’intérêt d’un cluster est double : s’il permet de soutenir et d’accélérer les projets pour développer la compétitivité des entreprises sur un territoire, il fait également office de véritable vitrine au bénéfice de la cause nationale de l’éco-construction.

Pour en savoir plus, cliquer ici

Commentaires

Clusters bâtiment durable : des moteurs économiques territorialisés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur